Un coureur est-il un bon surfeur ? (et vice versa)

Les surfeurs sont des gens bizarres…

Du moins, par chez moi 🙂

En Bretagne.

Du côté de Guidel plage et de Fort Bloqué.

Je ne sais pas si tu connais le coin.

Ils peuvent attendre des heures la bonne vague.

Par troupeau de 50 ou 100 tuniques noires sur des planches.

Pourtant, il y a un truc qui me chiffonne.

Un GROS truc même !

Je me demande à chaque fois ce qu’ils viennent y chercher.

Parce qu’à chaque fois, cette situation se reproduit !

Il n’y a jamais une seule grosse vague.

Des vaguelettes plus tôt.

Qui n’empêchent personne d’aller nager.

Même pas un enfant de 10 ans.

Pourtant, ils vont attendre plusieurs heures…

Je ne comprends pas.

Pourquoi ils perdent leur temps ainsi.

Il n’y a pas de vague ?

Ben, il n’y a pas de vague…

Ils pourraient largement faire autre chose.

Tout en restant sur la plage.
(si c’est le coin qui les attire vraiment)

Par exemple ?

Travailler la technique sur la planche.

Ou faire du renforcement musculaire.

Je ne suis pas surfeur, mais je peux leur trouver des idées pour améliorer leur surf rien qu’en restant sur la plage…

Et tout en prenant du plaisir.

Et le plus marrant dans l’histoire ?

Le plus burlesque ?

Le plus incompréhensible ?

Quand les vraies bonnes grosses vagues sont là…

Ils sont 10 fois moins nombreux !

Voire plus que 4 ou 5 perdus dans une immensité d’eau.

Va comprendre…
(ou alors la majorité estime qu’ils n’ont pas le niveau pour affronter ces vagues-là)

Bon, en lisant ces lignes, si tu es surfeur, tu as certainement envie de me jeter ta planche à la figure.

Parce que je n’aurais rien compris au « mindset » du surfeur.

À la positive attitude.

Ou que sais-je encore…

Et si tu es (aussi) coureur ?

Tu vas vite voir où je veux en venir.

Je suis en train de plancher sur le programme d’entrainement le plus complet.

Qui va t’accompagner pendant les 5, 10, 15, 20, 25 ans à venir…

Voire plus même !

Alors, tu peux faire comme la majorité de ces surfeurs.

Attendre désespérément la bonne vague.

L’attendre longtemps.

Très longtemps.

Ou bien tu peux aller jeter un œil sur cette page.

Bon run,

Jean-Marc, Coureur, Entraineur, Auteur

>