5 blessures en course à pied
qui peuvent pourrir ta vie...


Faire du running présente de nombreux avantages pour le corps. 


En effet, ce sport améliore l’état de santé général. Il permet d’avoir plus d’endurance au fil du temps. Il permet d’améliorer les capacités cardio-respiratoires, d’avoir une bonne silhouette et d’améliorer la condition physique. 


D’un autre côté, il améliore le sommeil et la concentration. Toutefois, le running peut engendrer quelques blessures lors de sa pratique. 


Parmi les plus fréquentes, il y a les ongles noirs, la tendinite d’Achille, la tendinite du tenseur du fascia lata, la foulure et l’ampoule. 


Pour en savoir plus sur ces blessures ainsi que leurs traitements, tu peux lire ces quelques lignes.



Les ongles noirs



Lorsque tu pratiques la course à pied, tu es souvent assujetti à la maladie de l’ongle noir. Il s’agit d’un saignement sous l’ongle de ton pied. 


Cela est dû à un choc. Cette maladie peut aussi être provoquée par le port de chaussures inadaptées pour le running. 


En effet, lorsque tu portes des chaussures trop serrées ou trop petites, ton orteil va souffrir. Du sang va s’accumuler sous ton ongle et provoquer une douleur intense.


Pour éviter cette maladie, il est important de bien choisir ses chaussures de running. 


Ainsi, tu devras vérifier tous les critères de choix avant de passer à la caisse. Tu peux demander des conseils au vendeur ou consulter un guide d’achat pour être sûr de trouver le modèle idéal.


Pour apaiser la douleur au niveau de ton orteil, il te suffit de le percer avec une aiguille chauffée. 


Mais avant cela, tu devras nettoyer la plaie avec un désinfectant. 
Une fois que le sang est évacué, tu peux appliquer un pansement sec. Fais appel à un médecin si besoin.


Par ailleurs, s’il y a un nouvel ongle qui se forme près de l’ongle endommagé, il te suffit d’attendre que ce dernier tombe de lui-même.



La tendinite d’Achille



La tendinite d’Achille compte aussi parmi les blessures les plus fréquentes des runners.
Celle-ci peut être due à un surentraînement ou une déshydratation.


Elle se manifeste par une douleur au niveau du tendon ou du talon après l’entraînement. 


La tendinite pourrait d’ailleurs disparaître immédiatement au repos. 


La douleur de cette tendinite peut aussi survenir au début de la course ou pendant tout l’effort.
Il se peut également qu’il y ait une rupture du tendon dans les cas les plus graves.


Pour l’apaiser, tu dois appliquer de la glace au niveau du tendon.
Tu dois également arrêter le running pendant au moins 3 semaines. 
(À voir évidemment avec ton médecin et/ou kinésithérapeute)


Pense plutôt à pratiquer un sport porté. 


Tu devras également suivre des séances de kinésithérapie et faire beaucoup d’étirements. 


N’oublie pas non plus de t’hydrater un peu plus et d’éviter de manger des aliments acides.



La tendinite du tenseur du fascia



La tendinite du tenseur du fascia lata est aussi appelée syndrome de l’essuie-glace.
Elle attaque le tendon au niveau du haut du fémur jusqu’en haut du tibia.


Cette blessure peut être due par un kilométrage trop important de la course ou par des chaussures trop usées. 


Elle peut aussi être causée par une course sur un terrain très vallonné ou une course en côte et en descente.


Il est assez facile de savoir si tu as la tendinite du fascia lata :


Dans ce cas, tu devrais ressentir une douleur intense au niveau externe de ton genou. 


Celle-ci se fait ressentir pendant et après l’entraînement. 


Si tu ne prends pas de repos, la douleur peut s’accentuer. Cela peut te pousser à arrêter l’activité.


Pour le traitement, il n’y a rien de compliqué.
Il te suffit de quelques jours de repos ou de pratiquer des activités portées afin de vasculariser le tendon. 


Il est aussi conseillé d’étirer le fascia lata.


Une séance de kinésithérapie avec un check ostéo ou de la glace pourra également t’aider à apaiser la douleur. 


Pour la reprise du running, celle-ci doit se faire petit à petit.



La foulure



La foulure est aussi le genre de blessure qu’un runner rencontre souvent durant son parcours. 
Il s’agit d’une petite entorse. Il n’y a point de déchirure ni d’arrachement des ligaments.


Pour la traiter, prends un gel ou une poche de froid enveloppée dans une serviette. 


Cela permet de glacer la foulure.


En effet, le froid va réduire l’inflammation, dégonfler la partie enflée et apaiser la douleur. 


Pour être efficace, ce traitement doit se faire de nombreuses fois par jour pendant au moins 15 minutes.


Pour une guérison plus rapide, il est aussi conseillé de te reposer pendant les 3 prochains jours.
Il est encore mieux si tu restes immobile ou que tu limites tes déplacements. 


Attention donc à ne pas reprendre rapidement le running.


Pour diminuer l’inflammation, utilise une compression. Cela permet aussi d’éviter les ecchymoses et de soutenir les ligaments blessés. 


Veille seulement à ne pas trop serrer, sinon la circulation du sang va être bloquée.



L’ampoule



L’ampoule est une sorte de bulle cutanée avec un liquide clair


Elle se forme suite à des frottements. 


Pour la soigner, tu devras d’abord enlever le liquide en perçant la bulle avec une aiguille désinfectée. 


Tu devras ensuite mettre un produit antiseptique et asséchant comme la bétadine. Tu peux ensuite mettre un pansement.



Qu’est-ce qu’il faut faire 
pour éviter les blessures lors du running  ?



Pour éviter de te blesser pendant le running, tu devras suivre ces quelques conseils. 


Avant tout, il est recommandé de boire beaucoup d’eau avant et après une séance d’entraînement. 


Au moins, tu devras boire 1,5 litre d’eau. 

Quand ton corps sera bien hydraté, tu risques moins de blessures.


D’un autre côté, il est conseillé de t’échauffer doucement. 

Tu pourras ensuite monter progressivement en intensité. 
Cela t’évite les risques de contracture et de claquage.


Il est aussi important de bien récupérer après l’effort. 


En effet, le repos est très important pour éviter que ton corps te lâche. 
Cela te permet aussi d’avoir une grande énergie pour les prochaines séances.


Pour éviter d’avoir froid et de contracter les muscles, il est conseillé de sortir bien couvert. 


Porte des collants pour couvrir tes jambes en hiver. 


En été, tu peux mettre des vêtements légers. 


De la même façon, tu devras privilégier les chaussures adaptées à l’activité et à la morphologie de tes pieds. 

Cela va t’offrir un meilleur confort et une meilleure foulée. 

Avec la bonne paire, tu pourras également améliorer efficacement ta performance.



À voir aussi : 1 vidéo + 1 fiche pratique 
sur les symptômes du surentrainement à connaitre


Pour aller plus loin encore ?
Lis donc notre complément ici...


Comment éviter les mauvaises blessures ?


Tu as tes propres raisons et motivations pour courir...


Que tu cherches à battre tes records personnels ou juste à courir pour garder la forme...


Que tu veuilles gagner en endurance ou être plus rapide...


Tu vas y arriver en t’entrainant régulièrement et en variant les allures aussi.



MAIS ?



Il y a un truc que beaucoup de runners ou traileurs oublient.


Parce qu’il considère que ce truc ne fait pas partie de l’entrainement.



De quoi s’agit-il ?



De TA récupération.


Car ton corps a besoin de récupérer après des efforts physiques et que si tu le fais bien, alors tu as de grandes chances pour devenir un coureur plus performant.


Et surtout éviter les blessures.



Pour y arriver, tu possèdes plusieurs atouts à ta disposition :



- Les étirements ou des séances de Yoga que tu viendras placer après tes entrainements.

(Mais pas juste après...
Tes muscles sont très fatigués et un faux moment pourrait provoquer une blessure)

L’idéal est de les placer le lendemain ou sur une journée OFF (ou de repos).


- La récupération active sous forme d’une séance courte de vélo, natation, aquajogging, etc...

Cela fait travailler le cardio mais ça limite les traumatismes musculaires.

À essayer le lendemain d’une sortie longue ou d’une séance très difficile.


- Les massages peuvent t’aider à soulager les tensions musculaires.


Que tu utilises un Foam Roller ou que tu fasses un auto massage, fais-le de manière douce, ça va aider à la reconstruction de tes fibres musculaires.


Tu peux aussi trouver un pistolet de massage, qui est le dernier joujou à la mode au moment où j’écris cet article.


- Le froid peut aussi être un de tes alliés.


Ça peut être des bains froids ou de la cryothérapie.
Ils peuvent réduire les douleurs et courbatures en resserrant les vaisseaux sanguins et en diminuant l’inflammatio.


- Tu as aussi les chaussettes de compression :


Elles améliorent la circulation sanguine et permettent de limiter la fatigue musculaire.


C’est vraiment un matériel pas cher qui devrait faire partie de la trousse des coureurs à pied.


- Plus cher, tu as deux appareils en vogue :


D’un côté, tu peux opter pour l’électrostimulation.


Ou alors, un outil pour kinésithérapeute qui est maintenant disponible pour le grand public :

Il s’agit de la pressothérapie.


- Le sommeil est très efficace pour ta récupération.


La majorité des personnes ont besoin de 7 à 9 heures de sommeil par nuit.


Se coucher à heures régulières fait donc aussi partie de ton « job » de coureur à pied.


Pendant ton sommeil, ton organisme va à la fois réparer les microlésions et restaurer ton stock d’énergie.


Fais-tu attention à ta récupération ou bien es-tu trop focus sur tes entrainements ?


Les plans d’entraînement
de nos programmes sont tous des plans modulables™.

Et nous sommes LES SEULS
à le proposer.

Nous continuons à nous former pour te proposer TOUJOURS plus de contenu innovant
et d’actualité.

Nos conseils et astuces sont EXCLUSIVEMENT dédiés
aux coureurs « lambdas »
et ne concernent pas l’élite.

C’est QUOI notre Journal du Coureur ?

  • Reçois un guide gratuit immédiatement...
    Lorsque tu es décidé à recevoir notre Journal du Coureur, tu as un guide à télécharger qui te montre déjà comment éviter 7 erreurs qui vont pourrir ta progression.
    De quoi (re)démarrer du bon pied :)
  • Chaque jour (ou presque), tu reçois dans ta boite email des conseils, des astuces, des séances d’entraînement prêtes à l‘emploi pour t’aider à progresser en course à pied.
  • Sois en contact direct avec des conseillers running & nutrition.
    Quelque soit les informations que tu recherches, l’aide dont tu as besoin, tu es en contact direct avec nous car il te suffit de répondre à un de nos emails pour connaître les solutions à tes difficultés du moment...

Copyright © 2020  
Capitoul Sports France


Mentions Légales

CGV

Ce site n'appartient pas à Facebook et n'est pas affilié à Facebook Inc.
Le contenu de ce site web n'a pas été vérifié par Facebook.
Facebook est une marque déposée de Facebook, Inc.

>