Tes plans d’entrainements ressemblent-ils à cette assiette de spaghettis sans saveur ?

Il faut bien le reconnaitre.

Manger des spaghettis tout juste égouttés n’est pas l’expérience la plus extraordinaire.

Si en plus, la cuisson n’est pas top, ça peut devenir indigeste !

En fait, ce qui fait la réussite d’un bon plat de spaghettis, ce ne sont pas les spaghettis en eux-mêmes…

Et ce n’est pas le sel ou le poivre qui relève suffisamment le goût de ces pâtes…

Parce que c’est juste le minimum…

Utiliser un plan d’entrainement pour n’importe quelle compétition est aussi un minimum pour tout coureur ou traileur.

Alors qu’est-ce qui rend ton plat de spaghettis plus appétissant ?

La sauce.

Que ça soit une Bolognaise ou une Carbonara.

C’est ce qui fait que tu vas manger ce plat avec plus d’appétit et d’entrain.

C’est LA différence qui change tout !

Tes plans d’entrainement sont un plat de spaghettis tout juste sortis de leur eau de cuisson.

Que tu les prennes dans un magazine.

Ou sur le web en mode chasseur de gratuit.

Mais ils n’ont aucune saveur.

Pour plusieurs raisons.

Ils sont « génériques » et ne s’adaptent pas à ton cas personnel.

Tu n’as aucun pouvoir sur eux. Tu le suis et tu le subis…

En plus, tu ne peux pas compter sur l’entraineur ou le coach qui a fait le plan pour qu’il t’aide en cas de besoin…

Ils sont absents ou tu vas obtenir une réponse très tardivement, mais pas au moment où tu le désires le plus.

(Un peu comme si tu téléphones aux impôts, tu es mis en attente et tu as attends très longtemps…
Et le plus souvent, tu perds patience et tu raccroches)

Pourtant un entraineur, c’est ce qui relève justement ton plat de spaghettis fades.

Un coach, c’est TA sauce bolognaise ou carbonara…

Un entrainer sert à atteindre des objectifs que l’on n’arrive pas à atteindre seul, ou que l’on a du mal à atteindre.

Et pour lesquels il vaut mieux être accompagné pour bénéficier d’un retour et d’un regard extérieur à sa situation.

Certaines personnes ont des représentations en tête qui les freinent ou les bloquent, le coach propose alors des options d’action pour faire évoluer la situation.

Un coach établira un programme adapté à ton profil qui prendra en compte : ton niveau d’entrainement, ton âge, tes antécédents sportifs et médicaux et bien sûr tes attentes ainsi que tes besoins.

Un entraineur est utile si tu cherches à exploiter toutes les facettes de ton entrainement.

Parce qu’avec son expérience, son expertise, il est le seul capable d’amener plus loin et plus haut que tu ne te crois capable.

La méthode Rubik ?

C’est à la fois ton plat de spaghettis et ta sauce.

Tu bénéficies de plans d’entrainement.

Tu as un entraineur qui t’écoute et qui est là pour te faire franchir un palier.

Et c’est très complet !

Car tu peux passer d’un programme de remise en forme à un plan trail 60 kms, en passant par un autre programme pour booster ta VMA.

Évidemment, tu peux très bien continuer à évoluer seul.

À perdre ton temps dans des recherches ou des questionnements dès que tu as un doute.

À tâtonner régulièrement sans savoir si réellement tu fais bien ou mal.
(Et que la décision que tu vas prendre te mène sur le bon chemin)

Et à continuer d’être frustré parce que tu n’es pas satisfait de tes performances, de tes chronos.

Après tout, c’est uniquement ton choix si tu préfères te torturer le cerveau…

Ou si tu décides de « pester » en permanence après toi ou les autres, car tu n’y arrives toujours pas…

Sinon, tu peux (re) découvrir la nouvelle page de la Méthode Rubik et voir tout ce que tu vas résoudre comme problèmes qui t’empêchent d’avancer et de progresser en allant ici.

Bon run

Jean-Marc, Coureur, Entraineur, Auteur

Nota : tu peux aussi recevoir 1 guide GRATUIT avec 1 conseil par jour en cliquant sur l’image ci-dessous : (mais ta progression sera beaucoup moins rapide qu’avec la méthode Rubik que je te propose ci-dessus)

>