Ce facteur est déterminant si tu veux réussir tes entrainements

Lorsque tu t’interroges un coureur sur sa semaine d’entrainement, tu as souvent une réponse de ce style :

J’ai fait X kilomètres en Y séances.

Ou : j’ai couru X heures pour tant de kilomètres.

C’est peut-être cette réponse que tu donnes.

Dans un sens, tu n’as pas tort.

La réussite d’un programme d’entrainement va dépendre et être influencé par ces deux premiers facteurs :

– La fréquence de ton entrainement et le nombre de séances par jour, semaine, mois ou année.

– Le volume et la durée de tes entrainements.

Pourtant, il y a un troisième facteur tout aussi important !

C’est de savoir quelle énergie est dépensée pendant tes séances.
On parle alors d’intensité.

Et cela est en corrélation avec la fréquence cardiaque.

C’est certainement le facteur le plus déterminant.

Pourquoi ?

Parce que tu n’es pas certainement un coureur élite qui dispose d’aménagement pour avoir pas mal de temps pour courir.

Au contraire, je dirais que ton temps est compté.

Si tu veux réussir tes objectifs, tes entrainements doivent être efficaces.

Un peu comme la devise du club de foot de l’Olympique de Marseille : droit au but.

Si tu cours aux bonnes intensités en rapport avec ton objectif, cela signifie que ton système d’énergie aérobie répondra correctement.
Et qu’il s’adaptera aussi plus rapidement à des séances plus intensives.

Inversement, si tes entrainements ne se font pas à la bonne intensité et que tu es toujours à intensité élevée, cela peut te créer de sérieux problèmes.

En te surmenant en permanence, tu t’exposes à une fatigue à long terme ainsi qu’à des blessures régulières.

C’est pourquoi que je dis toujours que le « no pain, no gain », c’est de la connerie en barre.

Et d’un autre côté, si ton entrainement n’est pas suffisamment intense, tes progrès seront alors très lents.

Donc, oui, par moment, ton entrainement doit être parfois dur.

La fréquence cardiaque doit aussi être mise en relation avec la vitesse…

Car cela va te donner une image plus complète de ta séance d’entrainement.

Tu pourras alors comparer avec d’autres entrainements similaires.

Et savoir si tu es en progrès ou pas.

Tu as donc compris qu’un entrainement qui n’est pas d’une intensité correcte par rapport à tes objectifs freine le rythme de tes progrès.

Le meilleur moyen pour connaitre ta fréquence cardiaque pendant l’effort est l’utilisation d’une montre cardio et GPS.

Par contre, se situe peut-être alors un problème pour toi :

Comment utiliser au mieux les données obtenues pour ajuster tes entrainements ?

Parce que tu dois déterminer avec précision ta FC Maximale.

Et aussi déterminer le seuil de tes zones cibles que tu pourras utiliser aux entrainements et en compétition.

Pour mieux ensuite les affiner avec ton programme.

Si tu veux en savoir plus sur le rôle de ta fréquence cardiaque lors de tes entrainements, tu as jusqu’à demain soir pour réserver l’EnTraiNeuR de ce mois-ci.
(car après, j’envoie à l’imprimeur)

Tu vas alors connaitre les différents paliers que tu peux utiliser pendant l’effort.

Et tu vas aussi découvrir :

– La donnée qu’il est plus intéressant de regarder durant tes entrainements plutôt que de te focaliser sur ta FCM ou ta fréquence de réserve.

– Un concept de ta fréquence cardiaque qui indique si tu es en bonne forme ou pas.
Et qui montre comment tu t’adaptes à tes entrainements.
(sans avoir à faire un seul calcul, juste en regardant une courbe en un rapide coup d’œil !)

– Les deux éléments qui influencent ta dérive cardiaque et que tu dois connaitre pour adapter ta stratégie en course.

– Le test pour bien calculer ta FCM
(c’est celui qui renvoie les formules théoriques à l’âge de pierre !)

– Et bien plus encore…

Tu vas aussi recevoir par courrier 8 semaines d’entrainement !

8 semaines qui sont là pour booster ton cardio et tes jambes tout en diversifiant les entrainements que tu connais déjà.
(dont les séries barbantes et répétitives des séances de VMA traditionnelles)

Idéal avant une préparation spécifique à un objectif.

Ou pour préparer un 10 kms, un trail court ou un semi.

Bon run

Jean-Marc, Coureur, Entraineur, Auteur

Nota : tu peux aussi recevoir 1 guide GRATUIT avec 1 conseil par jour en cliquant sur l’image ci-dessous :
(mais ta progression sera beaucoup moins rapide qu’avec le programme l’EnTraiNeuR que je te propose ci-dessus)

banniére1