Peut-on progresser en course à pied à tout âge ?

La semaine dernière, j’ai fait un coaching individuel
avec Christian qui avait commandé un de nos packs de guides running.

Normalement prévu d’une durée de 30 minutes, nous avons atteint et dépassé 1 heure.

(c’est généralement le cas pour tous mes coachings, car mon objectif premier est que tu es les clés nécessaires pour progresser en course à pied dès que le coaching est fini)

De quoi avons-nous parlé ?

De beaucoup de choses.

Et je suis certain de ceci : Christian a maintenant les armes EFFICACES pour progresser en course à pied en 2019.

Je te le présente rapidement : la 60aine, 2 à 3 sorties par semaine, record sur 10 kms aux alentours de 55 minutes et de 1 heures 57 minutes sur 20 kms.

Son prochain objectif principal : les 20 kms de Tours et battre son record personnel.

Je suis donc sûr qu’il va y arriver.

Car on a bien dépoussiéré.

Les erreurs qu’il faisait à l’entrainement…

Et ce qu’il doit mettre en place pour l’année prochaine.

Les erreurs et les actions à faire ?

Voyons rapidement cela ensemble.
(tu comprends que je ne peux pas t’écrire le contenu d’1 heure de coaching, il me faudrait 30 jours d’email successifs)

La première est qu’il ne connait pas ses allures

Et donc qu’il ne les utilise pas à l’entrainement.

L’action à mettre en place est toute simple et se fait dans la journée : réaliser un test sur le terrain.

Pour cela, il a tout le protocole et ses 7 étapes décrites que je lui envoie par email.

La deuxième est qu’il ne court qu’en endurance

Du coup, il n’exploite pas son potentiel en ne sortant pas
de sa zone de confort.

Nous avons vu ensemble quelques séances qu’il pourrait faire et intégrer dans son entrainement sans bouleverser son planning quotidien.

On peut très bien intégrer quelques modifications dans les séances en endurance pour amener de la variété, casser de la monotonie et rendre ses séances très efficaces.

Action à réaliser : mettre en place ce type d’entrainement sur 1 de ses 3 entrainements.

Christian faisait aussi des séances de côtes

C’est une très bonne idée, mais il le faisait mal.

En effet, ses côtes sont d’une longueur de 300 mètres environ.

Donc, il « montait » en moins d’une minute.
Et redescendait en marchant. Soit environ 3 à 4 minutes.

Le temps de récupération est trop long pour des coureurs de fond.

Le travail qu’il effectuait correspond plus à un entrainement de sprinteur : accélérations ou sprints sur des laps de temps courts, mais une très longue période de récupération.

En résumé, pour lui, c’était une séance inutile.
Ce que l’on appelle « courir des kilomètres vides ».

Nous avons vu comment aborder ses prochaines séances de côtes et ce qu’il va mettre en place.

Et je lui ai même proposé une autre variante à laquelle il n’y pensait même pas.

Mais chutttttt, c’est un secret 😉

Il a reçu des exemples de séances également par email.

Action à réaliser : ne plus faire cette erreur lors des séances de côtes.

Enfin, Christian pratique aussi la marche sportive

Nous avons ensemble établi un calendrier d’entrainement spécifique entre la marche et la course à pied.

De telles façons, qu’il puisse obtenir le maximum de résultats sans que cela impacte trop sur sa récupération.

Nous avons aussi travailler le côté obscur du mental pour mettre fin à ces objections :

« Je suis trop vieux pour progresser », ou « je suis un couleur lambda, j’ai pas le potentiel ».

Je lui ai donné l’exemple d’un américain qui est dans le même cas que Christian.
(tu as peut-être vu l’email ou l’article, si tu le souhaites, je te le redonne, il suffit de me répondre)

Ce que j’ai proposé à Christian est personnalisé, par rapport à sa vision de la course à pied, sa pratique actuelle, son emploi du temps, ses objectifs, son passé sportif et ses antécédents médicaux, etc…

Donc, cela ne va pas signifier que ça marcherait pour toi.

Chaque cas est différent même s’il y a des similitudes.
D’ailleurs, peut-être que tu te dis que Christian est dans la même situation que toi.

Néanmoins, tu peux en tirer quelques enseignements pour tes entrainements.

Et j’espère que cela puisse t’aider à progresser en course à pied.

Tu souhaites aussi faire comme Christian ?

Et tu veux vraiment agir pour progresser en 2019 ?

Alors, tu peux regarder ces 2 packs « Noël » que j’ai composés pour toi.

Cela ne dure pas longtemps.

Et c’est limité à 5 personnes.

Tu vas tout comprendre en cliquant ici.

Bon run

Jean-Marc, Coureur, Entraineur, Auteur

Nota : tu peux aussi recevoir 1 guide GRATUIT avec 1 conseil par jour en cliquant sur l’image ci-dessous :
(mais ta progression sera beaucoup moins rapide qu’avec nos packs de Noël)

banniére1

La méthode légale pour progresser en course à pied

Tout d’abord :

Il y a des points TRÈS importants à comprendre, assimiler et mémoriser.

Si tu souhaites progresser en course à pied.

Ce sont les fondations de tout ce que je fais.
De tout ce que j’enseigne à travers mes sites, newsletters, programmes, guides et pages Facebook.

Elles peuvent paraitre simples.

Mais quand tu les combines ensemble, c’est comme si elles se transformaient en dynamite capable de faire exploser toutes les galères que les runners traversent quand ils pratiquent la course à pied.

Et pour ceux ou celles qui veulent devenir meilleurs.

Comme courir plus vite ou plus longtemps.

Tu as peut-être envie de mieux courir.
Tout simplement.

Ces fondations pour progresser en coure à pied ?

Je sais que la plupart des runners négligent ces parties-là.

Mais je peux t’assurer que le meilleur plan t’entrainement que tu trouveras sur le oueb ou dans un livre ne va pas t’aider si tu n’as pas ces fondations.

Donc, ne néglige pas ça.

Ne te dis pas « ok, je connais déjà tout ça ».

Parce que si c’était vraiment le cas, tu ne serais pas certainement en train de lire tout ceci.

Oui, je suis conscient que tu en connais probablement certains.

Mais est-ce que tu les APPLIQUES ?

Non ?

Pas tout ?

Alors tu as besoin de les entendre.
Encore.
Et encore.

Jusqu’à que tu les appliques tous.

Et si tu veux vraiment voir une progression dans ta façon de courir, tu ne peux laisser aucun de ces ingrédients de côté.

Les fondations dont je te parle régulièrement ?

Tester son potentiel plusieurs fois dans l’année.
Pour que ton logiciel soit toujours à jour.
Et que tu puisses adapter tes entrainements à tout moment.

Connaitre tes allures de course.
Selon les méthodes d’entrainement, tu peux en avoir 5,6, 7 ou plus.
Mais peu importe, l’essentiel est que tu les connaisses et que tu les utilises TOUTES à l’entrainement.

Maitriser les 3 étapes essentielles de l’échauffement.
Elles sont simplissimes à appliquer.
Il n’y a rien de sorcier.
Et pourtant plus de 90 % ne réalisent pas un bon échauffement le jour de la course ou lors d’entrainement avec du fractionné.

Avoir une progressivité dans ses entrainements.
(ne pas vouloir aller plus vite que la musique)

Ne pas avoir les yeux plus gros que ton ventre en choisissant un objectif trop ambitieux par rapport à ton niveau actuel.

Ces deux derniers points sont aussi le mal de la société moderne.
On veut aller très vite.

Faire 4 entrainements par semaine alors que les derniers mois, on avait péniblement du mal avec 2 entrainements par semaine.

S’inscrire à un marathon alors que l’on n’a jamais dépassé 10 kms à l’entrainement.
(et croire qu’il suffit de 3 mois pour se mettre à niveau)

Il y a bien sûr d’autres clés pour progresser en course à pied, d’autres erreurs fatales à éviter.

Progresser en course à pied : et après ?

Tu ne peux pas tout maitriser.

Tu n’as probablement pas le temps de chercher les meilleures techniques.
Ni les meilleures séances d’entrainement qui vont te faire progresser.

Ton temps est compté.

Tu as une vie à côté de la course à pied.

Il te faut alors faire des choix.

Mais tu as quand même envie de progresser.

Pour te faire plaisir.

Pour te prouver à toi-même que tu en es capable.
(Après tout, si d’autres y arrivent, pourquoi pas toi…)

Et aussi pour montrer à ta famille, tes amis, tes collègues que tu avais raison de t’engager sur ce chemin.

Est-ce que tu trouves ce chemin hasardeux, difficile ?

Alors je t’accompagne pour progresser en course à pied.

Je serais à tes côtés.

Comme si je te coachais en direct.

Tu as juste à cliquer ici.

Bon run

Jean-Marc, Coureur, Entraineur, Auteur

PS : si tu le désires également, tu peux recevoir 1 conseil par jour avec ce guide gratuit…
(mais cela ne sera pas aussi rapide pour toi de progresser en course à pied qu’avec cette méthode légale)

banniére-2