Faire tes entrainements avec ces formules théoriques est devenu totalement « has-been »…

Lorsque tu souhaites progresser en course à pied et améliorer tes chronos, c’est un passage obligé.

Tu vas devoir faire un choix.

Il est très important pour la suite de ta progression de runner.

Je ne te parle pas de choisir entre un plan d’entrainement gratuit ou dans un magazine sans être en relation directe avec un entraineur.

Ou un de nos programmes d’entrainement qui comprennent tous de l’assistance et/ou du suivi.

Ce n’est pas de ce choix-là que je vais te parler aujourd’hui.

Mais plutôt de cette question que tu as certainement dû te poser :

VMA ou FCM ?

Car dans les plans d’entrainement, pour quantifier tes efforts, tu dois faire un choix.

Il y a aussi un autre indicateur : la VDOT.
(Mais ce n’est pas le sujet du moment…
… je réserve cela pour plus tard)

Pour aujourd’hui, je me concentre uniquement sur la FCM.

Et son mode de calcul FCM…

Notamment si tu utilises une des nombreuses formules théoriques.

Et si tu adaptes tous tes entrainements après avoir utilisé une de ces formules, je suis dans le regret de te dire :

Tu as tout FAUX !

Comme tous les sites web qui se basent encore là dessus.

C’est fou quand tu fais une recherche sur Google, il y a pléthore de sites qui te ressortent encore la formule d’Astrand comme référence.

Et en plus, des sites références en course à pied !

La formule d’Astrand pour le calcul FCM ?

Il s’agit d’une formule qui date de 1954.

C’est celle-ci :

Chez les femmes 226-son âge.

Chez les hommes 220-son âge.

Il y en a plein d’autres que je te donne dans l’édition papier de l’EnTraiNeuR de ce mois-ci.

Mais elles ont toutes un gros défaut.

Lequel ?

C’est qu’elles sont toutes approximatives.

Du coup, les marges d’erreur sont importantes.

On parle par exemple d’une marge d’erreur de +/- 10 pulsations pour la formule d’Astrand.

Ce qui est déjà énorme.

Dans mon cas personnel, la marge d’erreur est plus important encore : entre 15 et 20 pulsations !

(et si tu as aussi constaté une grosse différence entre le théorique et le réel, tu peux répondre à ce message)

Car tu l’as maintenant compris.

Ces erreurs vont se retrouver aussi quand tu vas calibrer tes entrainements avec la FCM.

Du coup, tes entrainements ne peuvent pas être aussi efficaces qu’ils pourraient l’être.

Alors que faire ?

Il y a des tests terrain qui sont fiables.

Je t’en donne tout le protocole dans l’EnTraiNeuR.
(uniquement si tu le prends avant que j’expédie la formation papier)

De l’échauffement au retour au calme d’après séance en passant par le test.

C’est un test qu’utilisent la majorité des entraineurs.

Il est facile à mettre en place.

Comme d’ailleurs notre protocole de test VMA qui est en bonus avec L’EnTraiNeuR.

Ce que tu dois comprendre, c’est que si tu te bases sur ta FCM théorique pour tes entrainements, tu ne vas pas exploiter correctement ton potentiel.

Ton logiciel est biaisé dès le départ…

Ce qui est dommage, non ?

Tu te poses peut-être d’autres questions autour de la FCM.

Alors, voilà quelques affirmations utiles à ta compréhension de la performance lié à la FCM :

– La FCM n’est pas un indicateur de performance.

Car il s’agit d’un facteur qui est très différent d’un individu à l’autre sans lien avec la performance.

– L’entraînement n’augmente pas la FCM.
L’entraînement en endurance à plutôt tendance à faire diminuer la FCM.

Un bon entrainement muscle le cœur, le rend plus fort.
Et du coup, il a besoin de battre moins pour un même résultat.

– La FCM diminue avec l’âge.

En moyenne, elle baisse de 1 pulsation par an.

– La FCM est un moyen efficace de s’entraîner.

Courir avec un cardio-fréquencemètre et mesurer sa fréquence cardiaque permet de rester dans les bonnes zones de travail.

Tu te poses peut-être d’autres questions sur la FCM.

Ou alors tu souhaites approfondir ce sujet.

J’ai une bonne nouvelle pour toi si tu es dans cette démarche.

Car c’est le thème du mois de l’EnTraiNeuR de ce mois-ci.

À la fois dans sa version papier, mais aussi dans sa version numérique.

Je t’ai préparé un audio où tu vas découvrir notamment :

– Comment fonctionne ta Fréquence Cardiaque quand tu cours.

Les informations principales à exploiter sans retourner dans un cours barbant de sciences naturelles.
(Parfait si tu as été traumatisé à l’école !)

– Les différences entre Fréquence Cardiaque Maximale (FCM), Fréquence Cardiaque de repos ou Fréquence Cardiaque de réserve.

(et pourquoi tu dois utiliser des pincettes lorsque tu les utilises comme référence dans ta pratique sportive)

– Les 6 paramètres que tu dois prendre en compte et qui influencent ta performance.

– Les limites de l’utilisation de la fréquence cardiaque dans la réalisation de tes séances.

Se baser uniquement sur la fréquence cardiaque peut induire les athlètes à commettre des erreurs qui seront préjudiciables sur leur progression.

Tu vas savoir pourquoi.

– Et bien plus encore…

Mais ne traîne donc pas si tu veux profiter aussi des bonus.

Détails et inscription sur cette page.

Bon run

Jean-Marc, Coureur, Entraineur, Auteur

Nota : tu peux aussi recevoir 1 guide GRATUIT avec 1 conseil par jour en cliquant sur l’image ci-dessous :
(mais ta progression sera beaucoup moins rapide qu’avec le programme l’EnTraiNeuR que je te propose ci-dessus)

banniére1