Étirements running : pourquoi je ne te conseille pas de faire ceci…

Hier, je te parlais des différences entre étirements actifs, passifs et balistiques.

Je te disais déjà que les derniers ne concernent pas les coureurs à pied.

(Si tu as oublié les différences ou manquer le 1er épisode, écris-moi un petit mot et je te le renverrais avec plaisir)

Aujourd’hui, je vais te donner un autre conseil :
Oublie les étirements actifs.

Pourquoi ?

Pour le Mag des Coureurs de ce mois-ci, j’ai eu un entretien avec Alexandre Auffret, kiné et ostéo.
Il est suivi par plus de 20 000 personnes sur YouTube.

Il partage la même vision que moi sur ce sujet.

Extrait du Mag :

« Moi : pour en revenir aux étirements actifs, je ne les conseille pas trop à mes athlètes parce que ça demande beaucoup de maîtrise dans la durée de l’étirement et dans l’intensité à mettre dans cet étirement.

Je trouve qu’il faut être vachement précis et si tu n’es pas passé par un club d’athlétisme ou par quelqu’un qui t’a conseillé en direct.

Je préfère leur faire faire un échauffement plus classique avec des bases de gammes techniques et quelques accélérations plutôt que de les faire partir sur un échauffement avec des étirements actifs.

Qu’est-ce que tu en penses ?

Est-ce qu’il faut vraiment les maitriser ces étirements actifs ?

Alexandre : je suis tout à fait d’abord avec toi. Personnellement, je ne vois pas trop l’intérêt s’ils ne sont pas réalisés parfaitement.

Ceux qui ont une base via le club d’athlétisme, souvent ils gardent cette habitude et c’est très bien, parce qu’ils le font bien.

Mais c’est tout aussi efficace, voire même plus efficace, de faire un échauffement standard classique, avec un warm-up.

Et éventuellement quelques longueurs ou des gammes plus techniques.

Et ne pas aller chercher des choses trop compliquées avec des étirements actifs. »

Je sais que si des entraineurs me lisent, ils ne partageront pas forcément mon avis.
(surtout ceux des clubs d’athlétisme, les purs et durs lol)

Il y a de nombreuses études qui montrent qu’avant l’effort, des étirements actifs bien réalisés peuvent être profitables à la performance.

Je ne vais pas te les citer, mais elles sont nombreuses.
Si tu les veux absolument, écris-moi un petit message.

Alors pourquoi suis-je à contre-courant ?

Pour une raison pratique.

Je suis comme toi.

Je suis un coureur avant tout.

Tu n’es peut-être pas passé par un club d’athlétisme dans ta jeunesse.
Comme la grande majorité des runners qui forme le gros des pelotons.
C’est aussi mon cas.

Nous ne maitrisons pas la technique des étirements actifs.

Elle est précise.

Et elle doit être réalisée avec grand soin.

Tu ne peux pas faire n’importe quoi avec cette forme d’étirement.

Et pas à n’importe quel moment.

Surtout, si tu n’as pas appris à réaliser les bons mouvements, à avoir la position idéale et le timing parfait.

Il vaut mieux que tu te concentres sur les étirements passifs après l’effort.

Demain, je répondrais à cette question : les étirements permettraient-ils de prévenir les blessures ?

Si tu préfères TOUT savoir sur les étirements dès maintenant, alors je t’invite à t’inscrire au Mag des Coureurs.

Ce dossier spécial étirement va disparaitre prochainement pour laisser sa place à de nouveaux : les sorties longues, l’entrainement pour un kilomètre vertical (très fun si tu ne connais pas !) et un guide complet sur les lampes frontales.

Bon run,

Jean-Marc, Coureur, Entraineur, Auteur

PS1 : en t’inscrivant tout de suite, tu fais coup double.
Tu récupères le numéro du Mag de ce mois-ci.
Et dans quelques jours, tu auras aussi celui du mois prochain…

PS2 : si tu le désires également, tu peux recevoir 1 conseil par jour avec ce guide gratuit…
(mais cela ne sera pas aussi rapide qu’avec le Mag des Coureurs)

banniére-2

Auteur : Jean-Marc

Jean-Marc possède une solide expérience de la course à pied. Plus de 20 ans de pratique qui l’ont conduit du macadam parisien aux chemins de l’Ile Maurice, en passant par les dunes tunisiennes, les montagnes françaises, ou encore les chemins tortueux de l’Ile de la Réunion. Sa pratique de la course à pied lui aura permis de goûter à plusieurs épreuves sportives dont certaines mythiques : 5 et 10 kilomètres, semi et marathons, trail et ultra trail, courses horaires, kilomètre vertical, courses par étapes… Il anime régulièrement les Blog Testeurs Outdoor et Running-et-trail.net, il intervient aussi de temps en temps sur d’autres sites web pour prodiguer conseils et commentaires aux internautes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *