STOP - Lis ce message jusqu’au bout si tu n'arrives pas à courir
dans les descentes correctement,
dès qu'il s'agit d'un chemin avec des "obstacles", type racines, ornières, trous, cailloux,
ou si tu as une trouille bleue de te casser la figure...


Et comment tu peux progresser en course à pied sans avoir recours
à un coach à 75 euros de l’heure ! 

Cher ami coureur, chère amie coureuse,

Lorsqu’on évoque la descente en course à pied, on pense souvent trail.

Mais courir sur route en descente concerne aussi de nombreux coureurs.

Avec le succès grandissant des trails, les coureurs se rendent compte que monter représente
une dépense énergétique importante.

Mais que descendre peut s’avérer tout aussi coûteux en énergie si l’on ne possède pas le bon style.

Et sur route, ceux qui ont déjà goûté aux joies des courbatures liées aux mythiques descentes
de courses comme Marvejols-Mendes ou Marseille-Cassis savent que descendre n’est pas de tout repos pour nos fibres musculaires.

Lorsque l’on pratique le trail, il y a un secteur qui est craint et redouté par la majorité des
coureurs : les descentes

« Je suis nul en descente »

« Je me fais régulièrement enrhume en descente par les autres »

« Les descentes restent mon gros point faible. Je n’ose pas m’engager. »

« Je suis nul en descente et pour s’améliorer quand on a peur, c’est dur, courir plus vite dans
des descentes glissantes pleines de cailloux, c’est pas mon truc »

« J’ai eu l’impression de me faire atomiser en descente. Comment progresser ? »

« Je fais partie des nulles en descente technique et j’ai peur. Cette appréhension grandit au fil
des années et des blessures que j’ai pu avoir. »

« Moi j’ai peur, je ne suis pas à l’aise, j’ai une foulée rasante et j’ai toujours détesté tomber ! »

En quelques minutes de recherche sur internet, on peut trouver beaucoup de témoignages
qui vont dans ce sens.

Ces témoignages ne sont pas isolés.
Ils traduisent un sentiment général.

Tout trail comporte des descentes plus ou moins raides et techniques.

Savoir bien descendre est un atout indéniable pour prendre du temps sur les barrières horaires (risque d’élimination directe !), à ses concurrents direct, sans engendrer de fatigue supplémentaire.

A niveau global à peu près équivalent, un descendeur correct fera de plus gros écarts en descente sans tirer sur la machine voire tout en récupérant !

Il est dommage de ne pas profiter des descentes, car sur trail c’est la portion la plus rentable
en temps et énergie si elle est bien maitrisée.

Si elle constitue une véritable aventure pour certains, d’autres la considèrent plutôt comme
une activité dangereuse.

Pour éviter ainsi cet état de mal-être, qui peut persister plusieurs années.
Et qui peut finir par te bloquer complètement, à tel point que tu te mets à marcher dans certaines descentes alors que tout le monde court...

Ou pour éviter d’avoir les jambes tétanisées par les contractures, courbatures ou crampes
après une descente.
(valable aussi après une descente sur route)

Et être incapable de relancer ensuite sur des portions plates.
Ou de sentir son allure chuter alors que tu aimerais allonger ta foulée juste après la fin de
la descente.

Je te propose de découvrir le Mag des Coureurs n° 6

Souhaites-tu réellement progresser ?

Que tu t’entraines seul(e) ou en groupe, tu rêves toujours de bien mieux courir.

Et de te faire plaisir chaque fois que tu mets tes chaussures de running ou de trail.

De maitriser beaucoup plus tes allures de course, d’évaluer correctement ton niveau.

Et de développer ton potentiel, sans te tromper de tempo, sans finir constamment dans le rouge.

D’éviter des erreurs fatales qui porteraient préjudice à ta pratique sportive.

Si oui, découvre la bonne méthode qui permet à tous les coureurs, du débutant au confirmé,
de maitriser ses entrainements, et de progresser à leur rythme.

Et sans devoir passer des mois et des mois à acculumer les kilomètres pour espérer un résultat.

Le problème, que l’on ai de l’expérience ou pas, c’est qu’il est très difficile de juger de la véracité des informations qui circulent sur internet.

Alors, et tu l’as peut être fait, on teste des choses ou des techniques de ninja qui se révèlent inefficaces.

On s’épuise alors sans avoir vu le moindre progrès.

Et on se décourage.

Toi aussi peut-être, tu t’entraines un peu au hasard.
Sans vraiment suivre une ligne directrice.

Et tu sens quand même que tu ne progresses pas à la hauteur de ton investissement.

Peut-être que cela te frustre de ne pas pouvoir exploiter pleinement ton potentiel.

Tu as toujours envie de t’améliorer, mais tu ne sais pas comment t’y prendre.

Tu as peut-être toi aussi essayé ceci :

Tu as fait confiance à une application téléphonique pour gérer tes entrainements.

Mais tu le sais, elles te mentent en te faisant miroiter un coaching individuel.
Ce n’est qu’un programme informatique qui applique mécaniquement des algorithmes.
Sans avoir analysé le facteur humain.

Tu peux te poser cette question : comment une application gratuite (ou à quelques euros par an) qui possède 100 000 membres ou plus peut-elle mettre un coach derrière chaque membre ?
Et bien sûr, rénumérer ces coachs ou entraineurs. Tu vois bien que c’est impossible.

Tu as acheté plein de livres ou magazines running. Mais tu t’y es perdu. Beaucoup de rubriques diverses, beaucoup d’informations sur plusieurs thèmes, tu peux passer d’une page sur le 10 kms à la suivante sur l’ultratrail.

Avec l’utilisation quasi systématique d’expressions scientifiques, qui sont souvent du charabia pour toi.

Ou alors tu as peut être essayé les plans d’entrainement contenus dans ces livres ou magazines.

Mais lorsque, à un moment donné, tu as cherché à avoir des conseils pour adapter le plan à tes besoins, tu t’es heurté à un mur.

Et personne n’est venu à ton secours.
C’est aussi le cas pour les plans gratuits du web.

Et du coup, tu es livré à toi-même.
Tu ne peux que bidouiller ton programme d'entrainement si tu as le moindre contre-temps ou imprévu.
En croisant les doigts pour pour que cela n'influence pas négativement ta préparation.

Tu as peut-être choisi de te faire aider par un coureur plus expérimenté que toi.
Le hic, c’est que ton ami va chercher insconciemment à te faire faire les séances ou les entrainements qu’il pratique. Parce que'il les connait bien et que cela le rassure.

Malheureusement, chaque runner est unique.
Ce que fait ton ami (et qui lui réussit) ne te conviendra pas forcément.

Et ce n’est pas non plus sur les réseaux sociaux ou forums que se trouve TA solution

Tu l’as peut-être déjà expérimenté : poser une question et avoir des dizaines de réponses, dont la majorité des réponses sont aussi farfelues les unes que les autres. Et il t’est impossible de faire le tri.

Ah par contre, les réseaux sociaux, tu y vois des champions. Une multitude de posts où les coureurs mettent des selfies, en affichant les chronos du jour ou leur séance d’entrainement.

Penses-tu que cela va te faire progresser ?
Crois-tu que cela va t’aider à améliorer tes performances ? A éviter les blessures ?

Ce qui me manquait pour éviter tous ces déboires...

Connaitre le B-A-B-A du coureur.

Celui que l’on ne t’enseigne pas dans les plans d’entrainement.
Celui que ne te dira jamais une application téléphonique.
Celui que ton ami a oublié de te communiquer (il ne les connait peut-être pas).

 

Maintenant, imagine :

Si tu pouvais voir comment pense un coureur et entraineur tout au long de l’année.
Ce qu’il met en place pour ses athlètes (et pourquoi).

Et qu’il te montre tout cela en vidéo ou en audio, tout en t’expliquant comment tu peux faire pareil chez toi.

Qu’est-ce que cela changerait pour toi ?

Beaucoup de choses forcément.

Ça serait bien plus simple.

Tu n’aurais plus de questions à te poser.

Tu ne perdrais plus de temps à chercher désespérément les bons conseils.

Tu n’aurais plus qu’à suivre et appliquer, mois après mois.

Et tu pourrais à tout moment me joindre pour demander des explications complémentaires.

Cela serait pas mal, non ?

Et c’est exactement pour ça que j’ai créé le Mag des Coureurs.

Comme il n’en existe aucun autre sur internet. Et même en francophonie !

Je l’ai appelé Mag des Coureurs, mais c’est bien plus qu’un mag.

Ce sont des formations complètes qui arrivent chez toi chaque mois...

Voilà ce qui t'attend ce mois-ci.
Et qui va certainement t'aider à franchir un nouveau palier.

Progresser dans la pente et ne plus avoir peur des descentes

Les courses ou montées et descentes se succèdent à un rythme soutenu ne manquent pas 
au calendrier. 

En trail bien sûr, mais bien aussi sur route.

Or, de nombreux coureurs découvrent alors qu’une descente peut-être plus éprouvante
qu’une montée.

Que se passe t-il dans notre organisme pour que la descente devienne aussi redoutable ?
Et comment s’y préparer ?

Tu vas connaitre tous nos conseils pour améliorer ta technique de descente en trail, course
de montagne ou course sur route.

Dans le numéro de ce mois-ci, tu vas découvrir :

  •  Les 8 principes pour bien descendre 
    Ce sont des principes qui se travaillent à l’entraînement, pas forcément, les huit en même temps bien sûr, surtout si on est hésitant ou que l’on débute en trail.
    Mais régulièrement, il faudra les intégrer petit à petit et y penser régulièrement.
    C'est de cette unique manière que tu vas progresser dans les descentes.

  • Comment s’entraîner en descente pour être plus performant ?  
     Avoir une séance spécifique dédiée, on ne retrouve en général pas cela dans les programmes d’entraînement de trailer.
    L’objectif est très simple ici : il va être de renforcer le mental et la confiance, d’améliorer
    ta  technique, les bras, le regard, la pause du pied, la foulée, l’anticipation du parcours.

  • Que faire en cas de pente trop raide ?  
    Parfois, les descentes sont assez faciles, et d’autres fois, les pentes sont très raides ou vraiment trop techniques.
    Nous verrons ensemble pour ces cas de figure ce que tu peux faire.

  • Nos conseils ++++ pour des entraînements en descentes totalement réussis
    Ou comment profiter de ce que nous apprend la science pour l'adapter à tes entrainements.
    En réalisant des exercices spécifiques qui vont te rendre plus fort physiquement et mentalement quand tu seras dans une descente.

  • Des astuces pour encore plus d’efficacité et de plaisir !
    Faire chaque semaine les mêmes exercices peut vite devenir barbant. Et démotivant.
    Avec le mag des coureurs, tu vas pouvoir apporter des modifications dans ta façon
    de pratiquer les descentes (et toujours en sécurité).
    Et en faisant travailler différemment les mêmes muscles, tu vas les rendre encore plus forts.

Un interview exclusif pour t'inspirer

Pour progresser en course à pied, parfois, il suffit parfois de s’inspirer de coureur plus expérimenté, plus talentueux.

Mais attention, je ne te demande pas de reproduire à l’identique ce que font les champions.

Déjà, nous n’en serions pas physiquement capables.
Et cela mettrait en péril notre intégrité physique.

Par contre, il y a toujours quelques conseils, astuces, que l’on peut mettre en place dans notre quotidien.

Ce qui permet également de progresser plus vite.

En profitant de leur expérience, tu vas aussi apprendre de leurs erreurs.
Et éviter de les reproduire.

Écouter leur témoignage te sera plus utile que de regarder une émission de variétés sur nos chaines françaises...

C’est Julien Jorro, au palmarès bien fourni, qui a accepté de se prêter au jeu.

  • Quel est son volume d’entraînement pour préparer un ultra
    Il va te donne son atout n°1 si tu désires voir loin en trail.
    Et pourquoi la réussite à une course ou un objectif ne se prépare pas seulement que quelques mois dans l'année.
  • Quelles sont les erreurs les plus fréquentes qu’il constate chez les trailers ?  
    Et il pointe une erreur que la majorité des trailers font.
    Que cela soit un trailer fort (et habitué à jouer les premiers rôles) ou un trailer du milieu
    de peloton
  • Quels sont ses conseils pour les descentes ?
    Cela est un axe pour développer ton physique et ton mental.
    Ce qui va t’aider aussi à progresser.
  • Quel type d’entraînement met-il en place pour travailler les descentes
    Il te donne ses astuces pour l’intégrer facilement dans tous tes types d’entrainement.
  • Quoi faire quand on habite en ville ou dans un plat pays total pour l’entraînement ?
    Tout le monde n'habite pas à la montagne ou n'a pas un terrain vallonné pour s'entrainer.
    Tu vas découvir les pistes que te propose Julien pour palier cet handicap.
  • Pourquoi la nutrition sportive et tes performances sont liées.
    On ne peut pas être bon runner ou trailer sans faire attention à ce qu’on mange et
    ce qu’on boit parce que c’est notre carburant.
    Julien t'offre sa vision et ce qu'il met en place pour l'aider à réussir en course.

L'ananas pour tous les sportifs...

La nutrition représente une part importante dans le succès de ta pratique sportive.
Notamment en course à pied.

Où tu dois aussi gérer les innombrables impacts au sol.
Qui entrainent des micros déchirures.

Elles ne sont pas gênantes en soi.
Si tu sais comment t’auto réparer.

C’est là que rentre en jeu une alimentation équilibrée.

Je ne vais te faire un cours de science.
Ni même te proposer de suivre un régime draconien.
Ni de prendre des pilules fluo aux vertus miraculeuses.
(D’ailleurs, notre expert en musculation, Rudy Coia, est parti en croisade contre cette pratique, et il t’explique pourquoi tu dois y faire attention)

Une alimentation équilibrée permet d’entretenir ta cylindrée. Ton organisme.

C’est un peu comme si tu roulais en Ferrari, mais que tu mettais de l’huile d’olive dans le moteur.

Cela ne fonctionnerait pas.

L’ananas est un fruit merveilleux...Voilà ce que tu vas aussi apprendre :

  •  Les vertus de ce fruit.
    Pourquoi c'est un « super-aliment » dont le coureur à pied ne devrait en aucun cas s’en priver.
  • Huit raisons de manger ce fruit.
    L’ananas est un aliment qui renferme une bonne quantité de nutriments utiles à ton organisme.
  • Il contient également une vitamine qui lutte efficacement contre le vieillissement de la peau .
    Et ce n'est pas tout, cette vitamine contribue à une bonne vue.
  • Comment bien le choisir.
    Quelques conseils qui vont t'aider à sélectionner correctement ton fruit.
  • 5 recettes à base d’ananas.
    Après la théorie, la pratique.
    Tu retrouves ici des recettes faciles et rapides.
    Elles ont toutes été testées.
    Et elles sont rapides et faciles à réaliser.
    (je ne suis pas un grand chef cuisinier...)

Pourquoi le Mag des Coureurs est très différent...

  • 0 page de pub ! Il n’y a aucune page publicitaire dans notre magazine.
    Du texte, quelques dessins, des ressources externes à exploiter. Et puis, c’est tout.

    Tu ne seras pas envahi par une nausée comme quand tu feuillettes un magazine running traditionnel où les pages publicitaires sont abondantes.
  • Livré avec vidéos et MP3 ! Il n'y a pas que le magazine à télécharger.
    Tu as aussi des vidéos, des MP3 sur les thèmes que j'ai abordé ici.

    Tu peux écouter dans ta voiture lors de tes trajets professionnels ou privés,
    dans les transports en commun, ou chez toi en faisant la cuisine...
  • Me contacter est très facile ! Tu as besoin d'explications complémentaires ?
    Alors je serais là pour t'aider.

    Je suis partie prenante de chaque article écrit, de chaque vidéo ou audio réalisé.
    Je serais ton interlocuteur privilégié.
  • Tout le Mag disponible à vie ! Tu télécharges tout sur ton PC, ou tablette.
    Ainsi, tu peux y revenir quand tu le souhaites.
    Autant de fois que tu le veux.

    Et je serais toujours là pour te filer un coup de main...

Attention !!! Le Mag des Coureurs n'est pas fait
pour tout le monde !

Si tu penses découvrir la méthode secrète pour gagner des minutes sur ton chrono, ou bien te lever demain matin et espérer ressentir l’effet du gourou, tu n’es pas au bon endroit...

De toute façon, la méthode miracle qui explose tout sur son passage, elle n’existe pas.

Oublie donc les tendances du moment, les ruses et les solutions miracles ! 

Si tu crois qu’il suffit de lire ou écouter le Mag des Coureurs pour progresser en course à pied, tout en restant affalé dans ton canapé, tu te mets le doigt dans l’œil.

Par contre, en appliquant nos conseils et pépites à tes entrainements, sur les lieux de tes compétitions, ou encore autour de la nutrition sportive, tu progresses chaque jour un peu plus.

Tu mets en place des techniques éprouvées qui donnent des résultats.

Aussi, si tu affectionnes les reportages avec de nombreuses et belles photos, tu n'auras pas point cela ici. Le Mag des Coureurs n'a pas vocation à se transformer en un album de photos. 

Si tu cherches le plan d’entrainement ultra détaillé, tu n’en trouveras aucun dans le Mag des Coureurs.

Pourquoi ? Parce que lorsque je fais un plan d’entrainement, j’accompagne individuellement chaque athlète.

Et que je ne peux pas reproduire ma façon de le faire à grande échelle ici.

Mais je te rassure sur un point quand même : tu auras toujours une oreille attentive.

Et je répondrais à toutes tes questions en tant que membre du Mag des Coureurs :
entrainement, nutrition, matos...

Il n’y a plus rien à dire.
Tu sais ce que tu risques si tu redoutes les descentes...

Tu sais maintenant comment faire
pour mieux descendre en trail

Ce qu'en pensent les lecteurs du Mag des Coureurs

Apprendre c'est vouloir progresser, c'est être animé d'une passion,
d'une soif intense de découverte

Avoir le savoir, c'est bien. Mais passer à l'action en appliquant la bonne méthode est nettement mieux.

Je ne revendique pas avoir la bonne méthode pour te faire progresser à coup sûr.

Ni d'avoir la solution miracle à tes difficultés du moment en course à pied.

Par contre, en me suivant, tu auras l'essentiel du B-A-B-A du runner.

Le meilleur résumé complet de mes expériences de coureur et d'entraineur.

Une synthèse détaillée de tous les livres, études et méthodes que l'on peut dénicher sur la course à pied.

Tu auras accès à tout cela. Sans flitre.

Amitiés,

Copyright © 2018. Capitoul Sports | CGVMentions LégalesNous contacter

OFFRE SPÉCIALE : Reçois en cadeau le Mag des Coureurs du mois précédent en t'abonnant aujourd'hui !
(valeur du cadeau : 14 euros !)