Le monde de la course à pied est ébranlé !

Il y a quelques jours, 2 évènements ont défrayé la chronique.

Et les réseaux sociaux se sont déchainés…

Le premier est passé quasi inaperçu et c’est bien dommage.

Le record du monde féminin détenu par Paula Radcliffe depuis plusieurs années est enfin tombé.

Il a été homologué au marathon de Chicago dans ce nouveau chrono de référence : 2h14’04“.

C’est la coureuse Brigid Kosgei qui a réalisé cet exploit.

Et comme peu de monde en a parlé, je la mets en photo en fond de la vidéo ou pour promouvoir cet article sur les réseaux sociaux.

Le deuxième évènement ?

Il fait beaucoup jaser et couler beaucoup d’encre.

Coup marketing…

Il est dopé…

Non homologué donc sans intérêt…

(On pourrait détourner le slogan publicitaire des années 1980 pour le Canada Dry :

« Ça a la couleur du marathon, le goût du marathon… mais ce n’est pas un marathon »)

Le gars se fait cracher dessus sans ménagement.

Parce que l’on parle quand même d’un gars qui est recordman du monde du marathon en 2h01, qui est champion olympique, champion du monde, et qui invaincu sur marathon depuis 10 ans.

(En plus, pour son record…
Je me souviens qu’il s’était trouvé seul sur le deuxième semi du marathon…

Donc sans lièvre, sans personne à côté pour le titiller et le motiver à se surpasser un peu plus…

Il avait fini proche des 2 heures quand même)

Entre les jaloux, les grincheux qui passent leur temps à critiquer, les adorateurs des thèses complotistes…

Tu vas tout trouver.

Franchement ?

Je m’en fous royalement.

Ils ont peut-être raison. Ou peut-être pas.

J’aimerais t’amener bien plus loin que ces querelles de comptoir.

Parce que si tu commences à discuter sur ces sujets-là, tu vas perdre ton temps.

Et moi, je ne veux pas te faire perdre ton temps.

Donc on va analyser cet « exploit » ou « exhibition » selon le camp que tu as choisi.

Tout d’abord, les chaussures…

Il est clair que Nike a réalisé un gros coup marketing en concevant des chaussures spéciales.

Il s’agit du modèle Nike Zoom X Vaporfly Next, vendu environ 255 euros.

Je te déconseille vivement d’acheter ces chaussures.

Pourquoi ?

2 raisons me viennent rapidement :

– La durée de vie est plus que limitée et donc ça fait cher du kilomètre.

C’est de l’argent jeté par les fenêtres…

Quand tu as un très bon niveau, qu’il est difficile de gagner quelques secondes, ça peut être une aide effectivement.

Mais pour 99 % du peloton, et pour toi certainement, il y a mieux à faire bien avant.

Et surtout tu trouveras des chaussures running bien moins chères qui ne t’empêcheront pas pour autant de battre tes records.

Et je vais te le montrer dès aujourd’hui, mais aussi dans les jours qui suivent…

– Ensuite, le gars qui est descendu sous les 2 heures n’est pas un coureur novice.

Il a mis plusieurs années pour arriver à ce niveau….

Son corps ne s’est pas façonné du jour au lendemain.

Il lui en a fallu du temps pour muscler ses jambes, se constituer ce corps conçu pour des efforts comme le marathon.

Des heures et des heures d’entrainement chaque jour pendant plusieurs années sont nécessaires.

Autant te dire qu’il est sorti depuis longtemps de la traditionnelle sortie longue de 2h00 pour préparer un marathon.

Et si tu veux vraiment progresser en course à pied…

Que ce soit sur marathon ou une autre distance…

Ça passe d’abord par ta façon de courir et de t’entrainer.

C’est vraiment là que réside tes succès et tes exploits.

Bien avant tes chaussures, ta montre GPS ou je ne sais quel autre gadget.

Pour que tu progresses, je te conseille de suivre plutôt les conseils d’un entraineur.

Et aussi de t’inspirer des meilleurs.

Un exemple ?

La préparation d’Eliud Kipchoge (le gars dont on parle) pour préparer ses marathons a peu évolué.

Il y a quelques changements notables néanmoins.

Prenons le renforcement musculaire.

Le but est d’améliorer la force d’endurance.

Elle mesure la capacité à maintenir un effort intense sur une durée prolongée.

Ces exercices font partie d’un tout pour qu’Eliud finisse ses marathons avec une aisance gestuelle extraordinaire.

Si tu ne l’as jamais vu courir, cherche donc des vidéos sur YouTube.

Tu verras que sa foulée, sa technique de course ne se dégradent pas même à quelques centaines de mètres de l’arrivée.

Et je suis certain que le renforcement musculaire l’aide grandement.

Mais son programme est costaud :

3 séances de 2h30 de renforcement musculaire par semaine.
Avec 45 minutes de musculation avec poids légers.
Ainsi qu’une heure de danse rythmée et de sauts sur un stepper.

Évidemment, tu ne peux pas reproduire cela à ton niveau.

Mais tu peux t’en inspirer en incluant quelques séances de renforcement musculaire dans ton plan marathon.

Il y a des exercices simples au poids du corps : saut sur place, squats simples ou sautés, pompes, exercices de renforcement des abdos et du dos, etc…

Parfois, et même souvent, il est plus intéressant d’intégrer du renforcement musculaire avec du travail de la foulée plutôt que de rajouter une séance running supplémentaire.

Comme nous te proposons de le faire avec notre programme « Marathons Réussis »…

Avec des séances spécifiques qui vont t’aider sur marathon.

Et un enchainement de semaines qui vont t’aider à arriver en forme le jour J.

Tu peux découvrir nos 2 formules ainsi que le programme complet sur cette page…

En n’oubliant pas ceci :

C’est ce que tu fais lors de tes entrainements qui fera tes performances.

Tout en sachant bien alterner les objectifs de tes semaines pour travailler tes points forts et aussi tes points faibles.

Ne compte pas sur les chaussures d’Eliud Kipchoge.
Ni sur la montre GPS ou l’application du moment.

Bon run

Jean-Marc, Coureur, Entraineur, Auteur

Nota : tu envisages de faire un marathon cette année ou la suivante…

Et pourquoi pas plusieurs marathons dans les années à venir…

Mais tu ne veux pas te louper sur cette épreuve…

En étant obligé de marcher parce que tu as trop de douleurs…
Ou de ralentir ton allure parce que tu n’arrives plus à suivre le tempo…

Et tu redoutes de te prendre le mur du marathon en pleine face…

Alors si tu ne veux pas être déçu et dégoûté de tes performances…

Leave a Comment: