Le CHOC du futur pour les coureurs à pied

Nous vivons dans un monde qui évolue sans cesse.

Pendant que tu dors, il y a plein de choses qui bougent partout.

Ces changements se produisent aussi près de chez toi.

Tu dois faire alors attention à ne pas prendre le mauvais train.

C’est la réflexion que j’aimerais que tu aies aujourd’hui…

(Il s’agit de mon email philosophique de l’année…
… Mais tellement important pour comprendre le chemin où je souhaite d’amener)

Et tu pourras me donner ta réponse sur ta vision personnelle de la course à pied en répondant à cet email.

Nous voyageons de plus en plus vite.

Nous démolissons et reconstruisons de plus en plus rapidement. Nous rencontrons de plus en plus de personnes.

Dans un supermarché.

Chez l’épicier du coin.

Sur internet.

Même si ces relations sont de plus en plus éphémères.
(les réseaux sociaux ?)

Tout va plus vite…

Et tout change plus vite.

Un exemple ?

Quand tu vas faire tes courses, tu fais ton choix parmi des produits qui t’étaient inconnus il y a seulement quelques semaines.

Ces produits seront peut-être dépassés l’année suivante.

Cette avalanche d’informations et de choix est rendue possible par l’explosion du progrès technique.

C’est le constat qu’a fait Alvin Toffler dans son livre « Le choc du futur ».

Mais il est allé plus loin dans son analyse.

Et ce qui suit fait un peu froid dans le dos !

Car tout cela nous impose un comportement fâcheux.

Nous avons créé un monde beaucoup plus rapide, mais aussi beaucoup plus complexe pour notre cerveau.

Notre environnement est tellement changeant et chargé d’informations en tout genre que notre cerveau ne peut plus suivre.

Et il se rapproche ainsi du comportement animal…

C’est-à-dire que notre équipement mental est incapable de maitriser la complexité et la richesse de l’environnement.

Nous nous contentons le plus souvent de nous laisser guider par un élément isolé, au lieu d’avoir une vision réfléchie et plus large.

Tu n’y échappes pas.

Nous perdons toute réflexion en adoptant des comportements plus « sauvages ».

Les exemples sont pléthores.

Dans la vie réelle comme en course à pied.

Les publicitaires l’ont bien compris d’ailleurs.

Et nous nous sommes tous fait piéger au moins une fois.

Nous avons déjà été influencés par une publicité, qui nous a fait préférer une marque à une autre.

Quand on voit 2 restaurants l’un à côté de l’autre.

Et que l’un est plein et l’autre vide.

Que faisons-nous ?

Nous allons dans le premier.

On ne réfléchit même pas.

On ne compare pas les cartes, la qualité, etc…

Comme une troupe de bisons chassés qui tombent tous dans un précipice sans lever une seule fois la tête…

C’est l’effet de masse.

La technologie ?

C’est bien, à condition qu’elles ne nous abrutissent pas.

Et qu’elle ne nous enlève pas toute fonction cérébrale de réflexion.

Tiens, prends les applications running.

Elles vont te noyer sous les stats, les graphiques, etc…

Mais combien te sont vraiment utiles ?
Combien de données en exploites-tu réellement ?

Pire encore, tu suis peut-être les entrainements qu’elles te proposent, semaine après semaine, mois après mois, sans même te rendre acteur de ton entrainement.

On t’a vendu un coach individuel.

(applications et montre GPS s’y sont quasiment toutes mises)

Comme si tu avais une personne à l’autre bout qui regarde ce que tu fais.

Mais c’est juste un programme informatique.

Un VRAI coach ou entraineur est une personne avec qui tu vas échanger, discuter.

Tu as déjà essayé de le faire avec une application running ?

Tu sais que c’est impossible.

Et tu as juste un plan d’entrainement générique.

Comme tu en as aussi dans les magazines ou livres running.

Ou sur les sites web.

Ces plans ne sont pas personnalisés.

Ils t’abrutissent même le cerveau !

Tu les suis comme un mouton.
(ou comme un bison du troupeau ci-dessus je devrais dire)

Et cela t’enlève toute ta liberté de penser.

D’être un véritable acteur de ton entrainement.

Pourtant, on voit souvent ses applications comme une solution ultime.

Ou d’avoir un coach à ses services pour un prix low cost.

Pourtant, il y a toujours autant de blessés en course à pied.

Tu as déjà peut-être été blessé.
Ou tu en connais certainement.

Pourtant, il y a toujours de runners déçus de leurs chronos ou de leurs performances.

Hé non, je ne vais pas maintenant te vendre mon programme de coaching personnalisé.

(D’ailleurs, demain, je te dis pourquoi je ne prends plus personne en plus pour au moins les 6 prochains mois !)

En attendant ?

Tu peux regarder sur cette page.

Mais avant de cliquer sur le lien ci-dessus, je préfère te mettre en garde.

Il y a les grands principes de la course à pied.

Qui ne sont pas expliqués par les applications running ou par les montres GPS.

C’est l’une des raisons qui expliquent le fort taux de blessés constaté par les différentes études.

Oui, la course à pied est un sport facile.

Néanmoins, il y a des règles à connaitre.

Et à appliquer tout au long de sa carrière de coureur.

Ce que les applications ont oublié de te dire.

De te sensibiliser sur ce B-A-B-A.

Et pourtant, ce sont les premières pierres de ton édifice…

Il faut que ce dernier soit solide.

Pour supporter tout le poids de ce que tu vas mettre dessus.

Et cela passe par ces premières pierres.

Seulement après, tu pourras y mettre tout ce que tu souhaites dessus.

Donc, pour éviter le CHOC du futur du coureur, ces pierres sont indispensables.

Tu peux bien sûr les ignorer !

Et continuer à suivre le troupeau de bisons.

Surtout si tu n’es pas convaincu que les bonnes pratiques de la course à pied sont plus importantes que n’importe quelle application running, c’est que tu n’es pas encore prêt.

Ou encore si tu crois que suivre aveuglément les entrainements proposés par la technologie suffit, c’est simplement que tu ne fais plus confiance à ton libre arbitre.

Et que tu préfères t’empêcher de réfléchir quelques instants.

Tu peux aussi te donner bonne conscience en cliquant sur le lien ci-dessus.

Mais cela ne te servira à rien si tu n’appliques pas.

Car tu seras alors déçu.

Lire et ne pas appliquer ne t’aidera pas à mieux courir…

Tu seras aussi déçu si tu t’attends à y trouver des plans d’entrainement.

C’est simple : il n’y en a aucun.

Et puis à quoi bon te mettre des plans « bateaux » que tu vas trouver partout.

Ne clique dessus que si tu as compris que la différence entre un coureur qui dure dans le temps et un qui enchaine les blessures ou qui abandonne définitivement la course à pied en étant dégoûté n’est pas dans le plan d’entrainement.

Ni dans le choix d’une application running ou une montre GPS.

Pas plus que dans les chaussures.

La différence n’est même pas le niveau physique entre ces deux coureurs.

C’est simplement la compréhension des grands principes de la course à pied.

Et leur application lors de tes entrainements.
(j’insiste bien dessus : appliquer les conseils)

Sinon ?

Il vaut mieux que tu attendes.

Que je te montre dans les prochains emails pourquoi cela te servira réellement.

Et que tu sois enfin prêt à changer ton logiciel de coureur.
Ne te précipite pas.

Même si tu dois décider un jour sur quel chemin tu souhaites courir.

Bon run

Jean-Marc, Coureur, Entraineur, Auteur

Nota : tu peux aussi recevoir 1 guide GRATUIT avec 1 conseil par jour en cliquant sur l’image ci-dessous :
(mais ta progression sera beaucoup moins rapide qu’avec le pack de guides running que je te propose ci-dessus)

banniére1

>