La course à pied rend-elle plus intelligent ?

La pratique de la course à pied est bénéfique sur bien des points.
(si tu ne fais pas n’importe quoi)

Bien sûr, on pense à la santé.

C’est peut-être même ton premier objectif lorsque tu as décidé de devenir un coureur ou un traileur.

Être en forme ou la retrouver.

Car on aime tous la plénitude ressentie après un entrainement.
Que cela soit une sortie en endurance ou une séance de fractionnés.

Ça nous fait du bien.

Et on se sent mieux physiquement.

La course à pied a aussi d’autres avantages.

Ce sont des études scientifiques qui l’ont conservé.

Lesquels ?

Les runners gèrent mieux leurs émotions lorsqu’ils sont confrontés à des situations stressantes que les sédentaires.

Cela peut être un examen ou un entretien d’embauche par exemple.

Si ton stress diminue, c’est aussi le cas pour la consommation d’alcool… et de tabac.

Sur ce point, j’ai pu le vérifier à mon ancien boulot.
J’avais créé un petit groupe de runners, et après quelques mois, l’air était moins « enfumé » 🙂

La course à pied permet aussi de mieux se concentrer intellectuellement lorsqu’on a une tache qui requiert de la reflexion.
(comme résoudre un problème de mathématique)

De plus, la course à pied change la vision de ce que pensent les gens de toi.

Cela t’élève socialement.

Et je sais que cela peut paraitre bizarre.

Car on admet volontiers qu’un runner est une personne qui aime les défis, les challenges.

J’ai même lu un article sur le magazine « Challengers » comme quoi entre deux dossiers de candidature égaux, les managers préféraient dans la majorité des cas, ceux ou celles qui pratiquent une activité sportive comme la course à pied.

Courir apporte un plus. C’est indéniable…

L’impact positif de la course à pied trouve ainsi résonnance dans le corps, mais également dans la tête.

La course à pied présente donc de nombreux avantages.

Je t’encourage donc à continuer dans cette voie.

Mais il y a un GROS souci.

Lequel ?

70 % des coureurs se blessent durant leur carrière sportive.
C’est une étude de l’American Academy of Physical Medicine & Rehabilitation qui le dit.

C’est énorme !

D’où mon alerte au début : si tu ne fais pas n’importe quoi.

Parce si la course à pied rend plus intelligent, elle n’innumise pas contre les comportements à risque.

Et les erreurs peuvent être nombreuses.

Les blessures n’arrivent pas qu’aux autres…

C’est très handicapant une blessure.

Déjà, tu es obligé de freiner ta pratique.

Voire de la stopper.

Plusieurs semaines ou plusieurs mois selon sa gravité.

Ça, c’est la partie visible de l’iceberg.

Et tu sais que la partie cachée est 100 fois plus monstrueuse.

Déjà, tu perds tous les avantages que je t’ai cités ci-dessus.

Ce n’est pas rien.

Tu deviens plus nerveux.

Un rien peut t’irriter.

Tu passes ton temps à te morfondre assis dans ton fauteuil ou canapé en train de zapper sur la télévision.

Si tu ne te venges pas sur le pot de glace ou le paquet de chips.

Et plus la durée d’arrêt dure longtemps, plus cela empire.

Avec le danger que l’on stoppe définitivement la course à pied.

Comment éviter ces comportements à risque ?

Ce n’est pas en suivant un plan d’entrainement que tu te prémunis des blessures.

Et ce n’est pas en faisant confiance à une application téléphonique ou une montre GPS que tu es immunisé contre.

Il te faut appliquer la bonne attitude du coureur.

Je dirais même plutôt les bonnes attitudes.

Car il y en a plusieurs.

Et elles permettent d’éloigner grandement les risques de blessures.
(même si le risque 0 n’existe pas en sport)

La bonne nouvelle pour toi, c’est que je les ai regroupés dans ce pack de guides running.

Et en plus, elles sont facilement applicables dès aujourd’hui.

Et je te conseille de les lire bien sûr, mais surtout de les appliquer.

Car sinon, cela ne sert strictement à rien.

Je t’en dis plus ici : CLIC

Bon run

Jean-Marc, Coureur, Entraineur, Auteur

Nota : tu peux aussi recevoir 1 guide GRATUIT avec 1 conseil par jour en cliquant sur l’image ci-dessous :
(mais ta progression sera beaucoup moins rapide qu’avec notre pack de guides running)

banniére1

Auteur : Jean-Marc

Jean-Marc possède une solide expérience de la course à pied. Plus de 20 ans de pratique qui l’ont conduit du macadam parisien aux chemins de l’Ile Maurice, en passant par les dunes tunisiennes, les montagnes françaises, ou encore les chemins tortueux de l’Ile de la Réunion. Sa pratique de la course à pied lui aura permis de goûter à plusieurs épreuves sportives dont certaines mythiques : 5 et 10 kilomètres, semi et marathons, trail et ultra trail, courses horaires, kilomètre vertical, courses par étapes… Il anime régulièrement les Blog Testeurs Outdoor et Running-et-trail.net, il intervient aussi de temps en temps sur d’autres sites web pour prodiguer conseils et commentaires aux internautes.