Ginette Bedard n’est pas une coureuse comme les autres (BLUFFANT)

Son nom ne te dit probablement rien.

Pourtant, elle a accompli quelque chose de bluffant.

Très bluffant même.

Certains vont te dire que la course à pied est un sport traumatisant.

Ou que l’on ne fait pas de vieux os.

Que si on pratique régulièrement la course à pied, on finit par le regretter avec des douleurs chroniques qui apparaissent lorsque les années s’ajoutent aux précédentes.

Pourtant…

Ginette Bedard en est la preuve contraire.

Qu’a-t-elle donc fait ?

Elle a bouclé le marathon de New York de cette année en un peu plus de 6 heures.

Rien d’extraordinaire tu me diras.

Jusque là, tu n’as pas tort.

Mais finir un marathon à… 85 ans !

C’était aussi son 17ème marathon.

C’est autre chose… non ?

Mais si on remonte le temps.

On remarque qu’elle avait réalisé 3 h 46 alors qu’elle était âgée de 72 ans.

Là par contre, c’est un chrono qui en fait rêver plus d’un…

Est-elle une exception ?

Possible, c’était la seule participante octogénaire de la course.

Néanmoins, elle prouve que beaucoup de choses sont possibles en course à pied.

Un Italien a bien gagné l’UTMB (ultra trail du Mont Blanc avec 150 ou 160 kilomètres) alors qu’il avait la soixantaine passée.

Il s’agissait de Marco Olmo.

Je crois même qu’il a remporté cette épreuve mythique une deuxième fois !

Oui, la course à pied peut-être traumatisante.

Oui, la course à pied a son lot de blessés.
Plusieurs études ont montré que 70 % des coureurs se blessent durant leur carrière sportive.

Et alors ?

La course à pied n’est pas plus traumatisante qu’un autre sport.

Si tu la pratiques correctement.

Si tu appliques les bonnes méthodes.

Celles qui font que tu vas éviter les blessures, les bobos.

Celles qui vont aussi te permettre de durer très longtemps, pour que ta pratique de la course à pied ne se transforme pas en calvaire ou en chemin de croix.

Comment ?

J’aimerais déjà te faire ce cadeau : 1 séance de 30 minutes de coaching individuel.

Tous les deux.

En tête à tête.

Et ensemble, nous allons aborder de nombreux aspects de ta pratique sportive :

Tes entrainements bien sûr.

Nous allons voir s’ils sont adaptés à tes objectifs, à ton niveau actuel de forme, à ton environnement familial ou professionnel.

Nous allons tracer les grandes lignes de ta future progression, les grandes étapes dans l’année qui suit.

Et nous allons aussi supprimer d’éventuels comportements à risque, qui pourraient te porter préjudice dans les prochaines semaines : blessures, coup de mou, perte de plaisir, arrêt de la course à pied….

Mais ce cadeau est éphémère.

Je peux le retirer à tout moment.

Pourquoi ?

Je ne suis pas une machine. Ni un programme informatique.

Si j’ai trop d’athlètes à suivre en même temps, la qualité de mon suivi serait alors altérée.

C’est pour cette raison que je limite mon soutien et mon aide aux 3 premiers.

Si cela t’intéresse de ne plus être dans le brouillard, de ne plus te poser 1000 et une questions sur ce que tu fais en running, alors tu peux regarder ceci :

Bon run
Jean-Marc, Coureur, Entraineur, Auteur
>