Est-ce que ta foulée peut te blesser ?

Foulée ample et aérienne contre foulée rasante et plus fréquente…

Tu as compris que je vais te parler de cadence de foulée.

Lorsque j’ai débuté la course à pied, ce débat n’existait pas.

Ou plutôt, il était inconnu de la majorité des coureurs.

Ce n’est que récemment que beaucoup de questions ont été posées.

Et trouver la bonne réponse n’est pas chose évidente !

Parce qu’entre les pros et les antis, la guerre fait rage…

Intéressons-nous à une étude réalisée par une clinique du Massachusetts.

Après avoir analysé un groupe de 125 coureurs expérimentés.
(Ce groupe était composé de 32 coureurs sains et de 93 coureurs blessés)

L’étude a montré que la cadence des coureurs n’entrait pas forcément en jeu pour les blessures…

Celle du groupe des coureurs blessés est légèrement supérieure (164 contre 161), mais il n’y a pas de quoi fouetter un chat.

Par contre, les scientifiques ont aussi évalué un autre facteur possible de blessures chez les runners.

Et là, les résultats sont plus significatifs.

Quel facteur ?

Le pic de charge.

Il s’agit de la charge générée par le contact du pied au sol.

Autrement dit, de la force de l’impact à chaque fois que tes pieds vont frapper le sol.

Ici, le résultat est sans appel :

Le pic de charge des coureurs blessés est supérieur de 28 % à celui des coureurs sains.

Donc si la cadence de foulée n’a quasiment aucune influence sur les blessures, il semblerait que ta manière de courir ait plus d’influence.

Si tu te blesses régulièrement, travailler ta technique de course peut être une meilleure solution que de chercher à augmenter dans un premier temps ta cadence.

Blaise Dubois, fondateur de LaClinique du Coureur donne quelques précisions sur la cadence de foulée à travers quelques autres études :

Les cadences moyennes des coureurs récréatifs sont de 155/min.

La cadence moyenne des athlètes est au-dessus de 170/min.

Augmenter la cadence réduit l’ensemble des contraintes (hanche, genou, cheville, etc…) et des courbatures.

Augmenter la cadence réduit la vitesse de la force d’impact.

Mais revenons à ta technique de course.

Comment bien la travailler ?

Car avoir une foulée efficace, c’est une des clés de la progression en course à pied.

Pour mieux encaisser les chocs, tu peux déjà rendre plus fort tes muscles.

Avec des exercices de PPG…

Tu n’as pas besoin de prendre un abonnement dans une salle pour ça.

Tu peux réaliser ces exercices durant tes entrainements : gainage, dorsaux, squats, fentes, extensions des mollets…

Pour travailler plus spécifiquement ta technique, tu vas faire ce que l’on appelle des gammes.

Les gammes ?

Ce sont des exercices, mais qui ont un but différent : améliorer tes qualités de pied, ton élasticité musculaire et aussi ta coordination entre les différentes gestes du coureur pendant l’effort.

Tu y retrouves des exercices comme : montées de genoux, talons fesses, pas griffés, pas chassés, foulées bondissantes.

Avoir un pied efficace et une foulée optimale est utile pour courir plus vite… Mais aussi sur les longues distances.

C’est tout pour aujourd’hui.

Sauf si tu redoutes la blessure.

Ou si tu as compris que si tu te blesses, l’arrêt ou la privation de sports sera très préjudiciable pour toi.

Et tu n’as pas très envie de t’affaler dans ton canapé à manger des pots de glace tout en regardant désespérément l’heure défiler.

Dans nos guides running, tu vas pouvoir mettre en place des actions qui vont éloigner ces satanées blessures qui sont le cauchemar des runners.

Comme celles-ci :

– La condition exceptionnelle pour ne pas passer aux chaussures minimalistes…

C’est dans l’air du temps. Tout le monde te parle de changer ta foulée.

Pourtant l’expert mondial le plus reconnu dans ce domaine, diplômé physiothérapie du sport, te donne l’unique raison pour ne pas le faire…

(Et pourtant, il est pro-minimaliste à fond !)

– La méthode en douceur si tu souhaites changer de foulée et passer à des chaussures dites « minimalistes ».

(Elle a été mise en place par un spécialiste des chaussures running…

Son livre publié chez Amphora n’est plus disponible…

Heureusement pour toi, il raconte longuement son expérience et partage son expertise dans nos guides)

– Quelle est la période la plus risquée lorsque tu veux passer à un drop de chaussures plus faible ?

(Et comment éviter la fracture de fatigue d’un métatarse qui est la plus blessure la plus répandue chez les coureurs « minimalistes »…

Alors que si tu réussis toutes les étapes intermédiaires de cette phase, tu mets toutes les chances de ton côté)

Si tu le souhaites, tous ces guides sont à télécharger sur cette page…

Jean-Marc, Coureur, Entraineur, Auteur

Nota : tu peux aussi recevoir 1 guide GRATUIT avec 1 conseil par jour en cliquant sur l’image ci-dessous : (mais ta progression sera beaucoup moins rapide qu’avec le programme que je te propose ci-dessus)

Ne clique pas si tu es un coureur du dimanche…
Ne clique pas si tu cours uniquement pour le plaisir…

Clique si tu recherches la performance et comment améliorer tes chronos…

UNIQUEMENT pour qui veut booster ses capacités de coureur !