Courir Plus Vite

Tu le sais si tu cherches à progresser en course à pied.

C’est un passage obligé.

Même s’il existe d’autres chemins possibles.

Mais tu ne pourras y échapper.

Je te parle aujourd’hui des séances de fractionné.

Car si un de tes buts est de courir plus vite, alors tu dois t’y intéresser.

En cherchant à faire ceci, tu vas être en mesure de progresser sur les distances supérieures.
(même si tu dois prendre en compte un autre facteur : le temps de soutien)

Car elles sont toujours courues à un certain pourcentage de ta VMA.

Ce pourcentage varie en fonction de la longueur de la course.

Ta VMA ?

C’est la vitesse à partir de laquelle tu consommes le maximum d’oxygène.

Quand tu es en dessous, ta consommation d’oxygène augmente proportionnellement au fur à mesure que ta vitesse grandit.

Quand tu dépasses ta VMA, ta consommation d’oxygène n’évolue plus.

Mais la puissance nécessaire dont tu as besoin est fournie par la filière anaérobie lactique.

Qui va s’épuiser très rapidement.

D’où l’intérêt de déterminer avec précision tes différentes allures de course.

Et ça passe par un test VMA…

Tu dois veiller à avoir ton logiciel à jour.
Comme un anti-virus sur tes appareils hi-tech.

Tu ne vas pas faire ces mises à jour toutes les semaines…

Mais 2 à 3 fois par an, c’est très bien.

Je suis toujours surpris que des coureurs viennent me voir et prennent comme référence un temps qu’ils ont réalisé il y a plusieurs années.

Ce n’est pas bon du tout.

Ta condition physique évolue en fonction de nombreux paramètres.

Et même si tu ne vois pas de changements visibles, il y a toujours des modifications qui interviennent.

Donc, ne pas avoir évalué ses capacités dernièrement équivaut à un avion perdu dans le ciel sans GPS.

Un brouillard tellement épais que tu vas te fracasser contre un mur sans même le voir.

Et si tu es dans ce cas, je te botte le cul pour que tu te bouges rapidement.

Pour que tu me changes immédiatement ce comportement.

Quel test VMA pour courir plus vite ?

Il y en existe plusieurs.

Je t’en présente brièvement quelques-uns.

– Sur tapis roulant dans un centre médical

Il nécessite de savoir courir sur tapis.
(les premières fois ne sont jamais évidentes)

Et ta VMA peut être un peu surestimée par l’utilisation du tapis roulant.

Par contre, le docteur qui t’accompagne lors du test va mesurer avec précision ta lactatémie.

– Tu as aussi le test de Brue

Il n’est pas très connu et il demande l’aide d’un cycliste.

C’est lui qui va réguler ton effort et ta vitesse de course.
(le protocole précis veut que ta vitesse augmente de 0,25 à 0,40 km/h toutes les 30 secondes)

– Le test de VamEval

Peut-être le plus facile pour les athlètes.

Car tu pars à une allure de footing.

Et ta vitesse va augmenter de 1 km/h toutes les 2 minutes.

L’exercice est facilité par la présence de plots tous les 20 mètres qui permet de s’adapter rapidement aux changements de palier.

Le souci est que cela demande d’avoir du matériel.

– Le test de Cooper

Pour les anciens comme moi, c’était LE test à la mode dans notre jeunesse.

12 minutes le plus rapide possible pour faire un maximum de distance.

Mais quand je vois encore des magazines running qui font encore référence de nos jours à ce test, je bondis de mon siège !

Pourquoi ?

Car on sait maintenant que le temps de soutien à VMA pour les coureurs lambdas est d’environ 6 minutes.

Du coup, 12 minutes, c’est trop long.

Faisons donc preuve de bon sens.

Ca ne sert plus rien d’en parler, de s’en servir encore comme une référence pour les coureurs de fond.

Je te disais plus haut que tu te dois t’avoir ton logiciel à jour.

Ca marche aussi pour les magazines running.

Et évidemment les entraineurs.
(d’où l’importance de continuer à se former)

– Le test de demi-Cooper

C’est celui que nous te proposons dans tous nos programmes d’entrainement.

Notre protocole de test est très pratique à mettre en place.

Il te prend du début jusqu’à la fin.

De l’échauffement jusqu’au retour au calme.

Et tu l’as certainement compris par déduction.

Le test en lui-même ne dure que 6 minutes.

Que faire après ton test pour courir plus vite ?

C’est là que ça devient intéressant.

Car tu peux toujours t’améliorer.

Tu peux toujours courir plus vite.

Mais tu ne dois pas faire n’importe quoi.
(je t’en dis plus dès demain)

Comme te lancer dans des séances de fractionnés à chaque entrainement.

Déjà, avec les résultats de ton test VMA, tu connais tes allures.

Pas celles qui datent de plusieurs années.

Mais celles qui sont adaptées à ce jour à ton potentiel de coureur.

En connaissant ceci, tous tes entrainements sont plus efficaces.

Même le simple footing.

Je t’engage vivement à y penser.

Et à passer à l’action sans tarder.

Tu souhaites aller plus loin ?

J’ai une bonne nouvelle pour toi.

Pendant 3 jours, je fais une promotion sur notre programme « Courir Plus Vite ».

Voici le lien :

CLIC par là…

Bon run

Jean-Marc, Coureur, Entraineur, Auteur

Nota : tu peux aussi recevoir 1 guide GRATUIT avec 1 conseil par jour en cliquant sur l’image ci-dessous :
(mais ta progression sera beaucoup moins rapide qu’avec le programme Courir Plus Vite que je te propose ci-dessus.