Comment savoir si tu es sur la bonne voie pour courir plus vite

(Avec la check-list d’un gars qui est passé de 52 minutes à 37 minutes sur 10 kms)

Au début, le gars n’avait pas un niveau extraordinaire.

Il n’était pas de ceux qui claquaient un chrono phénoménal sur un 10 kms dès la première course.

Ni de ceux qui sont nés avec des chaussures de running aux pieds.
Et qui te font des performances hallucinantes (genre environ 30 – 35 minutes sur 10 kms) sans réellement s’entrainer.

Non, le gars en question, il est normal…

Probablement (et même certainement) comme toi.

Comme lui, tu as envie de courir plus vite.

Mais sans faire n’importe quoi, qui risquerait de te blesser.
Sans non plus que cela affecte ta vie quotidienne.

Car tu n’as peut-être pas envie de sacrifier ta vie familiale ou professionnelle.

Tu ne souhaites pas non plus que tes entrainements se transforment en travaux d’hercule.

Surtout si le résultat est incertain.

Alors, je te rassure, le gars n’a rien sacrifié pour y arriver.

Il n’est pas non plus passé à 10 entrainements par semaine.

Qu’a-t-il fait ?

Voilà la check-list dont tu peux t’inspirer.

1 – Réaliser un test VMA.

Savoir d’où l’on vient est primordial lorsqu’on souhaite courir plus vite.
Aller d’un point A à un point B permet de visualiser les différentes étapes pour y arriver.

2 – Définir une vraie période pour booster ta VMA

Là déjà, si la première étape est connue et reconnue, ici, mine de rien, tu es déjà dans une préparation gagnante.

Très peu de coureurs prennent le temps de le faire.

Nous sommes dans une société où on veut tout.
Et tout de suite.

C’est une erreur.

Pourquoi ?

Car c’est le meilleur moment pour améliorer ses capacités à courir plus vite.
(celui-ci avec 3 autres est enseigné dans le Mag des Coureurs de ce mois-ci)

Le jour où tu as compris cela et que surtout, tu le mets en application dans ton quotidien de runner, tu vas faire un bond en avant.

Idéalement, cette période se place avant une préparation spécifique pour une compétition, comme un 10 kms ou un marathon.

Cela marche également si tu prépares ensuite un trail.

3 – Trouver les bonnes séances à réaliser.

Tu ne vas pas courir n’importe comment.

S’il suffisait de faire du fractionné ou des séances de vitesse à chaque entrainement, cela se saurait, non ?

Sur tes sorties de la semaine, tu devras garder 1 sortie en endurance.
Comme tu cherches à courir plus vite, tu n’as pas besoin de transformer celle-ci en sortie longue de 2 heures.

Ensute, si tu cours 3 fois par semaine, tu vas faire tes 2 autres entrainements avec des séries de travail de VMA.

Si tu cours 4 fois par semaine, tu vas faire 3 séances autour de ce travail VMA, mais avec quelques nuances par rapport à la version précédente.

4 – Tu refais un test VMA.

Ben oui, une fois cette période d’entrainement finie, c’est la seule manière pour vérifier si ce que tu as fait a été efficace.
Et pour valider les résultats.

Et si ces derniers ne sont pas à la hauteur de tes espérances, cela portera ses fruits sur la période suivante.

Cette check-list et la méthode pour courir plus vite du gars en question se trouvent sur cette page : CLIC.

Mais ce n’est clairement pas pour tout le monde.

Si tu n’es pas réellement motivé et que tu n’es pas prêt à changer un peu tes habitudes, alors ne clique pas sur le lien ci-dessus.

(ce n’est pas non plus la révolution)

Si tu crois que c’est une méthode miracle qui produit des résultats à coup sûr et qui va te faire courir plus vite en quelques semaines, tu n’es pas au bon endroit.

Après tout, on n’est pas dans un magazine running ou sur un site internet qui te promet ce genre de trucs avec une pub aguicheuse.

Tu peux préférer les croire à eux, à ce moment-là, vas-y, mais ne prend pas la place d’un gars ou d’une fille motivés.

Si tu espères que cela est gratuit et que le gars en question va consacrer son temps personnel à t’aider à courir plus vite parce que tu es beau gosse ou une belle nana, là aussi, oublie-le.

Et ne clique pas sur le lien ci-dessus.

Pour les autres ?

Tu as franchi toutes les turbulences comme un bateau traverse une tempête, tu as le droit de te rendre sur cette page en toute tranquillité.

Bon run

Jean-Marc, Coureur, Entraineur, Auteur

Nota : tu peux aussi recevoir 1 guide GRATUIT avec 1 conseil par jour en cliquant sur l’image ci-dessous :
(mais ta progression sera beaucoup moins rapide qu’avec le programme running que je te propose)

banniére1

>