Comment progresser sans passer des heures dans tes chaussures de running

Au départ, ça part d’un bon sentiment.

Augmenter son volume d’entrainement pour développer son potentiel.

Donc, naturellement chez les runners, il y a eu une escalade au kilométrage, car celui qui était capable de courir plus développait plus son potentiel que les autres.

Et beaucoup ont encore ce réflexe : « pour pouvoir progresser, il va falloir que j’en fasse toujours plus. »

Tu n’as pas forcément la bonne caisse pour augmenter significativement ton kilométrage comme le ferait un coureur pro.

Tu n’as pas peut-être non plus le temps libre nécessaire pour rajouter toujours plus de kilomètres à tes sorties.

Alors tu dois penser différemment !

Je te donne 3 pistes et je t’invite à y réfléchir.
(tu obtiendras plus de résultats en agissant qu’en me lisant simplement)

Le planificateur tu deviendras…

Il y a un temps spécifique à consacrer en fonction de tes objectifs.

Un temps pour préparer une course.

Un temps pour s’affuter.

Ou encore un temps pour se renforcer musculairement.

Si tu mélanges un peu tout à la fois, tu es certain de te planter.

Il vaut mieux se consacrer sur une seule chose.
Et bien le faire.

Tu en seras bien plus efficace.

L’histoire ne manque pas d’exemples qui vont dans ce sens.

Sans parler forcément de course à pied.

Le travail à la chaine illustre bien cette productivité grandissante.
Chaque ouvrier répète une seule et même tache.

En musculation, très souvent, tu verras les bodybuilders travailler les muscles un à un.

Une isolation et une concentration sur un muscle en particulier pour des résultats extrêmes.

Si tu es de ceux ou celles qui enchainent uniquement les plans d’entrainements pour une compétition, tu ne te mets pas dans les meilleures dispositions.

Par contre, si tu cibles bien tes entraînements, qui vont te faire progresser sur tes qualités propres.

Et de manière spécifique, ta progression va être beaucoup plus rapide sans forcément en faire des tonnes.

Le qualificateur tu seras…

Rien ne sert de rajouter du volume et beaucoup de kilomètres pour progresser.

Au contraire, tu vas plus t’orienter sur la qualité que le volume.

Et tu peux utiliser un indicateur assez facilement.

En détournant la loi de Pareto de sa fonction initiale.

Le principe de Pareto, aussi appelé loi de Pareto, principe des 80-20 ou encore loi des 80-20, est un phénomène empirique constaté dans certains domaines.

Qui dit qu’environ 80 % des effets sont le produit de 20 % des causes.

Il a été appliqué à des domaines comme le contrôle qualité dans de nombreuses entreprises.

Pour toi ?

80 % de ton entrainement se fait en endurance.

Pour les 20 % restant, c’est réservé à des séances de qualité.
Comme le fractionné, le seuil, les séries en côtes…

Si nous résumons : 20 % de votre temps d’entraînement doit être des séances d’entraînement à haute intensité.

Si tu respectes cette loi, tu auras toujours un entrainement running & trail de qualité.

Et surtout tu es en mesure de progresser.

Bien sûr, ce rapport entre endurance et séance dure peut varier un peu.

Ce n’est pas figé dans le marbre.

Cela peut être 75 – 25 par exemple.

Néanmoins, ça doit se rapprocher du principe Pareto.

Le compétiteur tu exploiteras !

Nous avons tous au fond de nous une envie d’être meilleurs.

D’être plus fort, plus rapide, plus endurant.

Nous tendons tous vers plus d’excellence.
(certains beaucoup plus que d’autres)

C’est humain.

C’est la nature qui le veut.

Alors, ne cherche pas à l’enfouir, à la cacher.

Si tu participes à une compétition, c’est très souvent pour donner le meilleur.

Et finir comblé de bonheur en te disant que tu as fait le maximum.

Alors, ne te cache pas derrière des excuses bidon comme « Je cours uniquement pour le plaisir ».

Qu’est-ce que cela peut m’énerver.

Tu ne peux pas savoir.

Ne soyons pas naif.

Tu mets un dossard.

Tu payes une inscription parfois très cher.

Ce n’est pas pour faire une sortie du dimanche dans le parc à côté de chez toi.

Après que tu réalises ou pas un chrono à la hauteur de tes espoirs est une autre question.

Mais arrête de te voiler la face.

Si tu lis régulièrement mes emails, c’est dans le but de progresser non ?

Ce n’est pas uniquement pour faire comme le coureur du dimanche ?
(Même lui a des objectifs cachés !)

Donc, assume !

Et si tu veux battre tes records ?

J’ai une méthode unique pour cela.

J’assume parfaitement.

Elle est unique, mais efficace.

Car son fonctionnement est unique.

C’est toi qui choisis la séance que tu vas faire.
(mais j’ai tout fait pour que chaque entrainement soit efficace)

J’assume parfaitement aussi le fait que je veux que tu progresses.

Que tu sois plus endurant.

Que tu sois plus rapide.

C’est mon ambition.

Si tu partages mon ambition ?

Tu peux regarder maintenant la page de présentation en cliquant ici.

J’accepte uniquement 2 à 4 nouveaux membres par mois.
(je suis aussi un qualificateur, j’assume préférer la qualité à la quantité)

Est-ce que tu vas enfin assumer ce que tu es vraiment ?

Ou bien encore hésiter ?

Je le saurais en fonction de tes actions !

Bon run

Jean-Marc, Coureur, Entraineur, Auteur

Nota : tu peux aussi recevoir 1 guide GRATUIT avec 1 conseil par jour en cliquant sur l’image ci-dessous :
(mais ta progression sera beaucoup moins rapide qu’avec le programme Courir Plus Vite que je te propose ci-dessus.

>