Comment muscler ton moteur et en faire une Porsche Cayenne…

Ce n’est pas très écologique tout ça 🙂

Tu as certainement déjà vu cette voiture.

Entre SUV et 4 x 4.

(Faut être fou pour jouer au baroudeur avec un tel engin…
… J’aurais personnellement peur de la moindre rayure)

En tout cas, la Porsche Cayenne, elle en a sous le capot.

De la puissance à revendre…

(Le moteur thermique est le V6 3,0 l à compresseur de 333 ch, couplé à un moteur électrique de 95 ch pour un total de 416 ch.

416 chevaux sous le capot !)

Tu aimerais peut-être avoir autant de cylindrées quand tu cours…

Mais tu as l’impression que ton moteur ronronne.

Tu as du mal à passer la surmultipliée.

Puis quand tu essayes de courir vraiment plus vite, tu as vraiment du mal à faire monter ton cardio.

Et tu as aussi beaucoup de difficultés à faire tourner tes jambes plus vite.

Tu te dis alors que si tu veux progresser, il va falloir passer plus de temps dans tes chaussures.

Mais tu as peur que ça soit compliqué parce que tu as un emploi de temps chargé.

Et que tu ne peux pas te permettre de rajouter du temps d’entrainement supplémentaire à tes journées bien chargées.

Alors, je te dirais deux choses :

– En premier, bravo !

Parce que tu as compris que c’est en variant les allures, en variant les entrainements que tu stimules positivement ton organisme.

Et que ça t’aide à progresser.

Tu en as conscience, c’est bien.

Maintenant, il faut passer à l’action !

– Je te propose maintenant 2 séances d’entrainement qui vont te rendre plus fort que le moteur de la Porsche Cayenne.

Tout d’abord, je te rappelle que tu dois bien t’échauffer et que c’est indispensable.

Donc, tu ne peux pas attaquer directement ce que tu vas voir ci-dessous sans échauffement.

(Si tu as un doute, tu peux m’envoyer tes questions par email…
…. Ou regarder l’un de ces programmes : pack des indispensables ou pack des Mags des Coureurs)

Ces 2 séances s’accompagnent aussi d’un retour au calme.

C’est à dire d’un petit footing de fin de séance qui fera le lien avec l’arrêt de l’activité sportive.

La première séance que tu peux faire pour muscler ton moteur :

6 à 8 x 30/30 + 3 minutes en endurance + 15 minutes au seuil + 3 minutes endurance + 6 à 8 x 30/30

Ici, tu travailles plusieurs allures dans la même séance : tu fais du travail de VMA (les séries de 30/30) et aussi ton seuil qui se rapproche de ton allure semi à marathon.

La deuxième séance fera plaisir aux traileurs…

(Mais les routards y trouveront de nombreux intérêts…
… Comme les traileurs en auront avec l’entrainement ci-dessus)

La voilà : 12 à 20 min de renforcement musculaire + 5 minutes en endurance + 8 à 12 x 150 m en côtes (récupération dans la descente)

Pour le renforcement musculaire, il est intéressant de le pratiquer sous forme de circuits en pensant que tu peux utiliser le mobilier urbain (bancs, escaliers, les parcours santé, etc…)

Ce qui t’empêche de muscler ton moteur…

Peut-être que tu te dis maintenant que ces types d’entrainement sont super.

Mais que tu n’as pas les connaissances ni la maitrise pour en créer à la demande.

Tu te demandes aussi comment articuler ce type d’entrainement dans ton programme.

Sans que ça génère trop de fatigue ou que ça finisse par te blesser.

Du coup, tu te retrouves à faire chaque semaine les mêmes séances.

Tu as peut-être peur que la routine qui s’installe fatalement se transforme en flemme qui t’empêche ensuite d’aller courir.

Et si tu as un esprit de battant, que tu veux progresser et améliorer tes chronos, j’ai ce qui t’intéresse !

Un programme avec plus de 100 séances disponibles.

Comme celles que tu as lues précédemment.

Le programme le plus complet dont nous disposons.
Qui plait aussi bien aux routards qu’aux traileurs.

Idéal pour ceux ou celles qui veulent être performants sur tous les terrains.

Avec des plans établis en fonction de différents objectifs…

– 4 à 12 semaines de préparation si tu sors d’une période de reprise ou de repos.

Ce que font les coureurs prévoyants qui évitent les blessures avec un programme de reprise en douceur !
(c’est le programme « chauffe tes baskets)

– Un programme sur 4 à 12 semaines pour exploiter tes qualités et rattraper le retard sur tes points faibles.

Les coureurs qui obtiennent les meilleurs résultats ont tous sans exception plusieurs semaines consacrées à cet unique objectif dans leur programmation.

Notre programme « je développe mon potentiel » va t’aider dans ce sens.

– 4 à 20 semaines de préparation sont disponibles dans le programme « Passe Partout ».

Il permet de maintenir un niveau de forme optimal tout en permettant de s’aligner sur des courses de ce format : 5, 10 kms ou semi.

Mais aussi trails courts et trails jusqu’à 25 / 30 kilomètres.

– 12 semaines de préparation pour réussir tes trails jusqu’à 40 kilomètres.

Un programme qui s’adapte automatiquement à la durée de ton épreuve.

Ce que je veux dire par là c’est que je te propose notamment des sorties longues spécifiques en fonction de tes possibilités et de ton niveau actuel.

Et si tu ne sais pas le temps que tu vas mettre sur cette épreuve parce que tu ne l’as jamais faite, tu as une méthode éprouvée pour le calculer…

– Et aussi le petit nouveau qui arrive cette semaine !
Il fonctionne sur le même principe que le précédent.
Sauf qu’ici, tu seras préparé pour des trails de 60 kilomètres…

MAIS…

La méthode Rubik n’est pas pour les coureurs débutants.

Elle est très bien pour ceux ou celles qui ont du vécu.

Et qui ont envie de battre leurs records et d’améliorer significativement leurs chronos.

Si tu penses que ça te concerne, tu peux aller sur cette page en cliquant ici.

Tu n’as jamais été aussi près de recevoir les clés de la Porsche Cayenne…

Bon run

Jean-Marc, Coureur, Entraineur, Auteur

Nota : tu peux aussi recevoir 1 guide GRATUIT avec 1 conseil par jour en cliquant sur l’image ci-dessous : (mais ta progression sera beaucoup moins rapide qu’avec le programme Rubik que je te propose ci-dessus)