C’est comme changer la boite à vitesse de ta voiture…

Ma Ford Focus a une boite de 5 vitesses.

Une 6ème vitesse ne serait pas un luxe.

Elle pourrait aller plus vite.

Je pourrais faire des dépassements sans avoir l’impression que le moteur va exploser.

Une 6ème vitesse permettrait aussi de réduire ma consommation tout en gardant la même vitesse de croisière.

Plus rapide et plus économique en somme.

C’est aussi le rêve de tous les runners !

Probablement le tien également.

Courir plus vite et plus longtemps.
En dépensant la même énergie.

Cela te plairait, non ?

Et si c’était une histoire de seuil ?

Hier, je t’ai parlé de ton seuil aérobie.

Et aussi de tes lactates qui peuvent s’accumuler dans ton corps.

(D’ailleurs, si tu as besoin de relire cet article…
… Ou si tu as besoin d’infos complémentaires, il te suffit de répondre ici)

Aujourd’hui, on va parler d’un autre seuil.

Qui est plus important.

C’est ta 6ème vitesse.

Et qui est indispensable si tu souhaites progresser en course à pied…

Pour beaucoup d’entre-nous, ce seuil se situe entre l’allure 10km et l’allure semi-marathon.

Oui, je sais l’écart peut paraitre énorme.

Mais cela reflète la disparité de niveau entre les coureurs.

Et qui varie énormément avec l’entrainement.

Il s’agit du seuil anaérobie

Grosso modo, il s’agit d’une allure de course où tu sens qu’il t’en reste un peu sous la pédale.

Dans mon précédent message, je t’avais donné les différentes sources d’énergie que pouvait utiliser ton corps quand tu cours.

Et que les lactates étaient une de ces sources.

Le problème avec ces derniers était qu’ils s’accumulaient dans ton organisme au-delà d’une certaine vitesse de course.

C’est pourquoi ton seuil anaérobie a un temps d’utilisation limité pour plusieurs raisons.

La principale étant qu’elle produit beaucoup d’acide lactique au niveau de nos muscles.

Et ces muscles une fois gorgés de lactates, tu seras moins performant en course à pied.

D’où la bonne idée de repousser ce seuil anaérobie…

D’avoir une 6ème vitesse.

Courir au seuil anaérobie, c’est en fait habituer son organisme à courir juste en dessous de cette limite physiologique.

Pour que ton corps s’adapte, puis repousse cette limite petit à petit.

Car cette limite augmente à mesure que l’organisme devient plus efficace à recycler l’acidité musculaire.

Tout un programme, n’est-ce pas ?

Courir ce seuil rend tes entrainements efficaces du demi-fond jusqu’à l’ultra.

Même si le processus aérobie est celui qui fournit la majeure partie de l’énergie de tous ces efforts.

(car en augmentant ton seuil anaérobie, tu augmentes aussi ta capacité aérobie)

C’est donc indispensable à celui qui veut progresser en moyennes et longues distances.

Mais attention, lorsque tu t’entraines régulièrement au seuil anaérobie, il y a quand même un effort important à fournir.

Et ça engendre de la fatigue supplémentaire.

Donc, il faut penser à soigner sa récupération.

Ne pas accumuler non plus ce genre de séances difficiles.

Demain, je te donnerais au moins 1 exemple de séance d’entrainement au seuil anaérobie.

Maintenant, je te propose de changer ta boite de vitesse !

De rajouter une nouvelle vitesse à ta voiture.

Pour plus de vitesse.

Et aussi pour faire des économies de carburant.

Tu vas ainsi découvrir :

– Comprendre les seuils aérobie et anaérobie pour rendre tes entrainements plus efficaces.

– Un seuil dont on ne te parle JAMAIS !
Et pourtant, il est aussi important que les deux autres.

À découvrir en urgence absolue…

– Les pourcentages exacts de ces différents seuils et comment bien les exploiter à l’entrainement.

– Des exemples de séances d’entrainement pour développer ton seuil anaérobie.

Tu vas alors pouvoir booster tes performances et améliorer tes chronos en reproduisant ces types d’entrainement.

Tu auras aussi d’autres séances lors du coaching de groupe mensuel.

Ce programme n’est disponible tant que je n’ai pas envoyé le livret que reçoivent les membres de l’EnTraiNeuR.
(soit dans 7 jours exactement)

Tu souhaites en faire partie ?

Sache juste que je n’accepte pas tout le monde.

Avant tout, je m’en fiche de savoir si tu cours en moins de 3 heures le marathon.

Ou en 5 heures.

Je veux des gars et des filles motivés.
Qui veulent progresser, améliorer leurs chronos.

Et qui sont prêts à avoir un entraineur qui les guide et qui les conseille régulièrement.

Tout ça, et bien plus encore, pour courir plus vite et plus longtemps ?

Comme si tu rajoutais une vitesse supplémentaire à ta voiture ?

Tu peux le découvrir sur cette page : CLIC

Bon run

Jean-Marc, Coureur, Entraineur, Auteur

Nota : tu peux aussi recevoir 1 guide GRATUIT avec 1 conseil par jour en cliquant sur l’image ci-dessous :
(mais ta progression sera beaucoup moins rapide qu’avec l’EnTraiNeuR que je te propose ci-dessus)