A quelle allure cours-tu le plus souvent ?

Courir est une activité simple.

C’est même naturel chez l’être humain.

Pourtant, lorsque tu dois choisir tes chaussures ou ton vêtement pour courir, tu vas constater que cela se complique.

Et lorsque tu te plonges dans la programmation et la gestion de tes entraînements, tu as de quoi te gratter la tête.

L’idée de cet article m’est venue lorsque Sylvie, une lectrice du blog, a posté un commentaire lors de ma chronique du guide du cardiofréquencemètre : » chronique très intéressante, mais encore difficile pour moi, novice ! de comprendre : anaérobie, aérobie… mais j’ai aimé !!! »

Combien d’allures de course existe-t-il ?

Elles peuvent être classée en 3 grandes familles.

Tu as l’endurance, la résistance douce (qui correspond souvent aux allures seuil), et la résistance dure (allure VMA).

Ce sont ses allures que tu retrouveras dans tes programme course a pied.

Tu as l’endurance de régénération, c’est une allure de course très faible, qui s’effectue par exemple pour récupérer après une compétition ou après un entrainement « poussé ».

Tu peux considérer cette allure comme un décrassage.
À cette allure, tu brûles aussi tes graisses, c’est un footing très lent.

Comme tu es là pour te régénérer ou récupérer d’efforts intenses, tu ne dois pas corser ou ajouter des difficultés (montées, descentes, escaliers…).
L’idéal est de choisir un parcours plat.

Ensuite vient l’endurance fondamentale, aussi appelée endurance de base. Ne t’y trompe pas, cette allure constitue les fondations de toute ta préparation.

Proportionnellement aux autres allures, c’est elle qui rythmera la grosse partie de tes entraînements.

Par exemple, l’échauffement au début et le retour au calme à la fin de tes entraînements pourront se faire à cette allure.
(mais aussi avec l’endurance de régénération)

L’endurance fondamentale est une allure de course où le coureur est en totale aisance respiratoire. Elle correspond à une faible intensité d’effort.

Les allures plus poussées…

L’allure résistance douce (aussi appelée seuil) correspond à la vitesse à laquelle ton oxygène seule ne peut suffire.

Pour répondre à la demande en énergie, l’organisme doit ajouter une part de métabolisme anaérobie qui produit des lactates dans le sang.

À cette allure, tes entraînements sont plus intenses, avec des essoufflements et des douleurs.

Par exemple, le lendemain de tels entraînements, tu pourrais voir apparaître des courbatures.

Si tu es débutant ou novice en course à pied, tu devras l’introduire très progressivement dans tes entraînements et dans ton programme course à pied.

Et même les oublier au début si tu débutes totalement, si tu es en phase de reprise après un long arrêt…

Les séances de seuil font partie de tous les plans d’entraînements.

Elles deviennent indispensables pour tous les coureurs, ou coureuses, qui cherchent à améliorer leurs performances et leur chrono sur des distances comme le semi-marathon ou le marathon, mais aussi des distances plus courtes comme un 10 kilomètres.

Le plus hard ?

Enfin, tu entendras plus souvent parler de travail de ta VMA.

Ce sont des entraînements basés sur des fractionnés, sur des sections d’efforts brefs, mais très intensifs.

Comme les fameuses séries de 30/30.

La VMA est la vitesse maximale de course durant laquelle il t’est encore possible d’oxygéner tes muscles.

Pour développer sa VMA, il est indispensable de fractionner à des vitesses proches de 100 % de la VMA.

Voire à des vitesses légèrement supérieures.

À cette allure, tes muscles utilisent plus d’oxygène qu’ils ne peuvent en disposer.

Un bon entrainement est un mélange bien dosé de toutes tes allures.

Ces dernières te sont personnelles.
Et tu dois les établir, les définir, les ajuster plusieurs fois dans l’année.
2 fois est le minimum.

Tu souhaites courir plus vite en utilisant les bons programmes recommandés ?

Tu peux alors jeter un oeil sur notre méthode 3A pour courir plus vite.

Utilises-tu un programme course a pied ou bien cours-tu au feeling ?

Dis-moi également en répondant ci-dessous si tu structures toi-même ton programme course a pied.

Ou si tu préfères le laisser à un coach ou entraîneur.

Bon run

Jean-Marc, Coureur, Entraineur, Auteur

PS2 : si tu le désires également, tu peux recevoir 1 conseil par jour avec ce guide gratuit…
(mais cela ne sera pas aussi rapide qu’avec le programme Courir Plus Vite)

banniére-2

Auteur : Jean-Marc

Jean-Marc possède une solide expérience de la course à pied. Plus de 20 ans de pratique qui l’ont conduit du macadam parisien aux chemins de l’Ile Maurice, en passant par les dunes tunisiennes, les montagnes françaises, ou encore les chemins tortueux de l’Ile de la Réunion. Sa pratique de la course à pied lui aura permis de goûter à plusieurs épreuves sportives dont certaines mythiques : 5 et 10 kilomètres, semi et marathons, trail et ultra trail, courses horaires, kilomètre vertical, courses par étapes… Il anime régulièrement les Blog Testeurs Outdoor et Running-et-trail.net, il intervient aussi de temps en temps sur d’autres sites web pour prodiguer conseils et commentaires aux internautes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *