2 autres types d’entrainements pour bien préparer un marathon

Continuons à discuter préparation marathon.

Dans les jours précédents, j’avais pris en exemple la préparation d’Eliud Kipchoge pour te montrer ce que fait le meilleur du monde.

Et comment tu pouvais l’adapter à ton quotidien.

Si tu as manqué les épisodes précédents, fais-moi signe que je te les envoie…

Aujourd’hui, je te propose 2 nouvelles séances réalisées par ce champion…

La première est la plus hard.

Elle commence à jeun.

Il s’agit d’une sortie de 30 à 40 kilomètres en tempo run.

Le tempo run inclut du travail d’allure spécifique pour bien préparer le marathon…

Avec plusieurs dizaines de kilomètres qui sont courus autour de l’allure marathon.

Le parcours est très accidenté et ça se passe souvent sur un terrain particulièrement difficile (boue).

Préparer un marathon : et pour toi ?

Tu ne vas pas faire ces entrainements pour risquer la fatigue et surtout la blessure.

Mais tu peux adapter tes entrainements.
Et notamment ta sortie longue.

En choisissant par exemple un parcours sur route un peu vallonné.

Pour ensuite faire du tempo run durant une sortie de 1 h 30 à 2 h 15.

Tu commences par un échauffement de 15 à 20 minutes et tu peux alors enchainer plusieurs sections de tempo run.

Et tu vas en trouver des exemples dans notre programme « Marathons Réussis ».

La deuxième séance est plus connue sous le nom de fartlek…

Tu vas quand même constater que c’est très codifié chez Eliud Kipchoge et son équipe.

Ils réalisent deux types de fartlek.

Il y a du long et du court.

Pour ce dernier, ça peut être un enchainement de 15 à 20 fractionnés de 1 minute avec 1 minute de récupération.

L’allure est très soutenue, plus rapide que l’allure marathon.

Son allure marathon se situe autour de 2 min 55 s alors que ces fractionnés sont avalés en 2 min 45 s en moyenne.

préparer un marathon

Ce type de fractionné est présent dans notre programme « Marathons Réussis »…

Quant au fartlek long, tu vas rencontrer ce type de séances : 4 x 10 minutes dans une allure supérieure au marathon.

Néanmoins, pour toi, tu peux très bien le faire à ton allure marathon.

C’est un très bon entrainement que tu peux aussi introduire dans ta sortie longue pour bien préparer le marathon.

En n’oubliant pas d’inclure un échauffement de 15 à 20 minutes.

Avec quelques lignes droites pour compléter si tu le souhaites.

Avec aussi un retour au calme à la fin de tes séries en finissant par un trot en endurance de 10 à 15 minutes environ.

Et si tu veux aller plus loin…

En ayant un support et une assistance de très haute qualité avec des entraineurs disponibles toute la semaine pour toi…

En cliquant ici, tu vas également connaitre…

Les 4 grands principes de ton entrainement Marathon.
Si tu veux réussir tes marathons, tu ne pourras pas les occulter.

(Ils n’ont aucun lien entre eux, mais fonctionnent en synergie…

Tu améliores l’un d’eux et les 3 autres en bénéficient automatiquement…)

L’astuce nécessaire pour savoir si tu cours à la bonne allure lors de certaines séances qui sont majoritaires dans un plan marathon.

Cette bonne allure qui va t’être très utile le jour J et t’empêcher de te brûler les ailes avant d’arriver dans les derniers kilomètres décisifs du marathon.
Et aussi…

L’ERREUR que tu dois absolument éviter !

(Même si tu cherches à te rassurer ou à te tester…
Elle ne t’apporte rien de positif…

Et bien au contraire, elle va ralentir ta progression et t’obliger à modifier ta programmation)

Quels séances fais-tu pour bien te préparer à un marathon ?
Partage ton expérience dans les commentaires ci-dessous…

Bon run

Jean-Marc, Conseiller Running & Nutrition

Nota : tu envisages de faire un marathon cette année ou la suivante…

Et pourquoi pas plusieurs marathons dans les années à venir…

Mais tu ne veux pas te louper sur cette épreuve…

En étant obligé de marcher parce que tu as trop de douleurs…
Ou de ralentir ton allure parce que tu n’arrives plus à suivre le tempo…

Et tu redoutes de te prendre le mur du marathon en pleine face…

Alors si tu ne veux pas être déçu et dégoûté de tes performances…

Leave a Comment: