Conseils trail : doit-on reconnaitre le parcours d’une course ?

conseils-trail

Cet interview vous présente Stéphane Celle, trailer du team Terre de Running. Nous allons parler avec lui de conseils trail :  l’entrainement trail, et de l’importance de reconnaitre le parcours de certaines grandes courses.

Reconnaitre le parcours de la SaintéLyon, ou de L’UTMB, ou de la diagonale des Fous, ou d’une course sur route peut s’avérer très utile pour identifier des pièges et les principales difficultés. Mais est-ce réserver à l’élite ? Comment doit-on s’y prendre ?
Stéphane Celle nous livre quelques pistes et nous parle également de ses entrainements.

Conseils trail : qui est Stéphane Celle ?

Jean-Marc : bonjour, peux-tu te présenter aux lecteurs et visiteurs du site ?
Stéphane Celle : je pratique le trail depuis 2005 auparavant j’étais cycliste (dans l’équipe réserve de AG2R la mondiale, l’EC Saint Étienne Loire), j’ai également fait de la course sur route 2’37 marathon Annecy 2011)), j’habite au Bessat au cœur du parc régional du Pilat, territoire idéal pour pratiquer le trail en toute saison.

Jean-Marc : tu fais partie du team Terre de Running, peux-tu nous en dire plus ?
Stéphane Celle : le team s’est constitué en 2012 autour de Fabien Antolinos, j’ai intégré le team cette saison la avec A.DAUM, S.DUC, S.BOVERO, E LEGAT, J PIGNARD…

Le réseau de magasin Terre de Running est en croissance rapide, un des objectifs du team est de donner de la visibilité aux magasins. L’ambiance à l’intérieur de l’équipe est excellente et les performances des uns et des autres tirent le groupe vers le haut dans un sport qui est assez individualiste par nature.

Stéphane Celle vous donne quelques conseils trails sur la reconnaissance d'un parcours. © Terre de Running

Stéphane Celle vous donne quelques conseils trails sur la reconnaissance d’un parcours.
© Terre de Running

Conseils trail : sa semaine d’entrainement

Jean-Marc : comment organises-tu ta semaine d’entrainement ? Quelles sont tes séances types qui reviennent régulièrement ?
Stéphane Celle : l’entrainement hebdomadaire est fonction des contraintes professionnelles et familiales (je suis banquier pour encore quelques mois avant de basculer sur un nouveau projet professionnel « 100 % sport » avec comme thème, l’organisation de stages trail et cyclistes sur mesure pour un public de passionnés)

Il convient de faire des cycles de 3 à 4 semaines en préparation d’un objectif.
Au sein de la semaine, il faut varier des séances d’endurance, récupération et seuil en côte et sur piste en veillant a ne pas faire 2 fois la même séance.

Conseils trail : le complément vélo

L’ajout du vélo est un excellent complément pour travailler l’endurance tout en éliminant des chocs.
J’ai la chance d’avoir les conseils de Philippe Propage (référent trail à la FFA) qui planifie mes entrainements ce qui me simplifie la programmation.

Conseils trail : se préparer en plaine

Jean-Marc : tu as la chance d’habiter une région vallonnée et montagneuse, mais quand on veut préparer un trail en montagne en habitant la plaine, quels conseils donnerais-tu ?
Stéphane Celle : la majorité du cycle d’entrainement peut être fait en plaine, mais il faut le coupler avec des blocs (sur un week-end par exemple en montagne). Rien ne peut remplacer les séances de côte et descente indispensables pour aborder sereinement un trail avec du dénivelé.

Conseils trail : pensez à compléter votre entrainement avec le vélo. © trail-running-savoie.fr

Conseils trail : pensez à compléter votre entrainement avec le vélo.
© trail-running-savoie.fr

Conseils trail : l’importance de la reco

Jean-Marc : tu organises des stages de reconnaissance pour la SaintéLyon, que représente cette course à tes yeux ?
Stéphane Celle : cette course est une classique dans le paysage des courses hors stade français, bien avant l’éclosion du trail, cette course était déjà mythique dans les années 80.
J’ai des souvenirs gamin voyant mon père se préparer pour cette course de nuit ainsi que le raid Le Puy Firminy.

Jean-Marc : pourquoi reconnaitre le parcours d’une course ? Est-ce réservé aux coureurs élite ?
Stéphane Celle : non, la reconnaissance est ouverte et même conseillée à toutes et à tous.
J’aime bien rappeler le conseil de Fabien Antolinos qui estime ne pas être le plus gros « moteur » des traileurs de l’élite, mais qui, avec sa gestion des détails, essaie de réduire les paramètres limitant sa performance. La reconnaissance du parcours participe à cette gestion des détails.

Ainsi le jour de la course, il y a une inconnue de moins et le dosage des efforts est ainsi plus judicieux

Conseils trail : comment s’organiser ?

Jean-Marc : comment doit-on s’organiser pour faire la reconnaissance d’un parcours ?
Stéphane Celle : la plupart des organisateurs mettent le parcours en ligne avec trace GPS… une carte IGN et le tracé du parcours doivent permettre à chacun de se retrouver à condition d’avoir un minimum le sens de l’orientation.

L’idéal est de partir en groupe (plus sécurisant et plus sympa).

Frédéric Hurlin, notre entraineur expert vous donnera aussi des conseils trail dans notre programme  » entrainement trail de 70 à 90 kms « .

Conseils trail : les erreurs fréquentes

Jean-Marc : quelles sont les erreurs que tu retrouves le plus souvent chez ceux (ou celles) qui reconnaissent un parcours ?
Stéphane Celle : il peut y avoir des problèmes d’orientation qui font qu’on ne reconnait pas le tracé de manière optimale, une reconnaissance trop proche de la course peut aussi laisser des traces de fatigue le jour de la course.

Sans assistance certaines portions peuvent être trop longues et du coup user l’organisme avant la course, le fait d’avoir une assistance peut permettre de « couper » certains secteurs déjà connus ou sans grand intérêt pour la course.

Conseils trail : pour optimiser la reco

Jean-Marc : quels conseils donnerais-tu pour optimiser la reconnaissance d’un parcours ?
Stephane Celle : il faut être entouré de coureurs qui connaissent la course, le lieu.
Les « encadrants » qui ont déjà effectué le parcours peuvent ainsi échanger sur leur ressenti et faire partager leur sensation du jour J.

Cela sera le cas sur le stage Saintélyon avec Fabien Antolinos qui a triomphé sur cette course en 2008, Éric Legat second en 2007 et moi-même lauréat en relais à 4 en 2013.

Conseils trail : ils vous attendent pour la reco de la SaintéLyon. © Stéphane Celle

Conseils trail : ils vous attendent pour la reco de la SaintéLyon.
© Stéphane Celle

Jean-Marc : revenons à la SaintéLyon, quelles sont les pièges du parcours de cette année ?
Stéphane Celle : le parcours définitif n’est pas encore connu, mais avec 72 km et 1 800 m de dénivelé positif en 2014, cela reste un course usante et « rapide » à la fois, elle intervient en fin d’année, après une saison longue pour beaucoup d’athlètes, il faut donc réussir le bon compromis entre entrainement et fraicheur physique et psychologique.

Conseils trail : bonus pour la SaintéLyon

Jean-Marc : côté entrainement, que doivent privilégier les participants pour être au top le jour J ?
Stéphane Celle : Il faut être au départ avec un volume de kilométrage assez important en alternant route et sentier, un semi-marathon 5 semaines avant peut également être un bon test pour connaitre son état de forme.

Enfin, le plus important est de récupérer la semaine précédant la course en diminuant le volume d’entrainement hebdomadaire.

Jean-Marc : côté matériel, comment doivent-ils s’organiser ?
Stéphane Celle : il est difficile d’anticiper l’équipement, car il est dépendant des conditions météorologiques.

Il est assez facile de se protéger du froid avec les vêtements actuels, par contre la glace sur le parcours est plus problématique même si les chaines permettent de s’adapter.

Lors du stage reconnaissance Saintélyon, les partenaires diététiques Nutrisens et matériels (BV Sport, Led Lenser… feront tester leurs dernières nouveautés)

Jean-Marc : et pour l’aspect nutrition, doit-on définir une stratégie à l’avance ?
Stéphane Celle : le départ de course à minuit permet de conserver ses repas aux horaires habituels avec un dernier repas plus chargé qu’un samedi soir classique en glucides…

Pour la course j’alterne les pâtes de fruits Jelly bar, Antioxy bar (un régal) et les gels Tonik’s menthe citron, coté boisson j’opte pour le Carbo max fruits rouges de mon partenaire Nutrisens

Jean-Marc : je te remercie pour cette interview et pour le partage de ton expérience. Je te laisse le mot de la fin 😉
Stéphane Celle : pour tous les amateurs de course nocturne, qui ont envie de partager des émotions hors du commun dans les monts du Lyonnais rdv a la Saintélyon, cette course entre Saint-Étienne et Lyon entre la nuit et la jour est en quelque sorte une tranche de vie ou on passe par toutes les émotions : euphorie, doute, fatigue…
Mais quelle joie d’être finisher sur les quais du Rhône.

Donc RDV les 7 et 8 novembre pour préparer au mieux cette échéance avec les héros des précédentes éditions qui n’ont qu’une envie, partager leur passion.

Quels autres conseils trail donneriez-vous pour la reconnaissance d’un parcours ?

Si cet interview de Stéphane Celle et ses conseils trail vous ont plu, partagez-le sur Facebook, Twitter ou Google +

 

 

About the Author Jean-Marc

Jean-Marc possède une solide expérience de la course à pied. Plus de 20 ans de pratique qui l’ont conduit du macadam parisien aux chemins de l’Ile Maurice, en passant par les dunes tunisiennes, les montagnes françaises, ou encore les chemins tortueux de l’Ile de la Réunion. Sa pratique de la course à pied lui aura permis de goûter à plusieurs épreuves sportives dont certaines mythiques : 5 et 10 kilomètres, semi et marathons, trail et ultra trail, courses horaires, kilomètre vertical, courses par étapes… Il anime régulièrement les Blog Testeurs Outdoor et Running-et-trail.net, il intervient aussi de temps en temps sur d’autres sites web pour prodiguer conseils et commentaires aux internautes.

Leave a Comment: